OGM : des militants de Greenpeace déversent des bottes de foin devant le ministère de l'Ecologie

OGM : des militants de Greenpeace déversent des bottes de foin devant le ministère de l'Ecologie© GEOFFROY VAN DER HASSELT Source: AFP
images
Activistes de Greenpeace devant le ministère de la Transition écologique à Paris.
Suivez RT France surTelegram

Une vingtaine de militants de Greenpeace ont bloqué la porte du ministère de la Transition écologique pour demander à l'exécutif une réglementation plus stricte sur les «nouveaux OGM» qui passent sous les radars des consommateurs.

«Nouveaux OGM. Silence = complicité» pouvait-on lire sur une des banderoles déployées par les activistes de l'ONG écologiste Greenpeace devant le ministère de la Transition écologique le 26 avril. Après avoir déchargé un camion de ballots de foin, les militants les ont entassés devant la porte du ministère.  

«Sur la question des nouveaux OGM, votre silence est complice. Vous devez réagir et apporter une réponse publique à la hauteur de l'enjeu», a écrit l'organisation sur son compte Twitter. 

«Il est urgent que la France défende dans les négociations européennes une position ferme en faveur d’une réglementation stricte commune à tous les OGM, comme l’a exigé la Cour de justice de l’Union européenne. Sans quoi, les nouveaux OGM pourraient demain envahir nos champs et nos assiettes sans traçabilité, et ce au détriment de notre santé et de l’environnement», a déclaré  Suzanne Dalle, chargée de campagne Agriculture à Greenpeace France, citée parLe Parisien

Greenpeace estime qu'une partie des OGM issus de nouvelles techniques d'édition du génome passent sous les radars de la réglementation, ce qui ferait peser un risque pour les consommateurs et l'environnement et permettrait une «emprise accrue des multinationales sur les agriculteurs et les agricultrices», a expliqué la porte-parole. 

«À partir du moment où on dissémine dans l'environnement ces OGM-là, on les dissémine forcément de manière incontrôlée», a-t-elle déclaré. En 2018, la Cour de justice de l'Union européenne a estimé que ces OGM devaient être interdits. La France, quant à elle, attend un rapport de la Commission européenne le 30 avril pour publier les décrets visant à les encadrer, rapporte Le Parisien

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»