La majorité des députés LREM et MoDem refuseraient de dévoiler leurs rendez-vous avec les lobbies

La majorité des députés LREM et MoDem refuseraient de dévoiler leurs rendez-vous avec les lobbies© CHARLES PLATIAU Source: Reuters
Gilles Le Gendre, au centre de la photo, a décidé de ne pas respecter son engagement de transparence, selon le magazine économique Capital (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon Capital, seulement 48 des 323 députés de la majorité LREM-MoDem qui s'étaient engagés à révéler leurs agendas avec les lobbies ont accepté de le faire. Parmi les initiateurs de la promesse mais refusant la transparence : Gilles Le Gendre.

Promesse non tenue ? La majorité des députés La République en marche (LREM) refuseraient de rendre public leur rendez-vous avec des lobbies. D'après Capital le 22 avril, seulement 48 des 323 députés de la majorité présidentielle (LREM et MoDem) ont décidé de respecter leur engagement après la signature d'une tribune le 9 octobre 2019 dans Le Monde.

Dans celle-ci, ils reconnaissaient pourtant «la nécessité absolue d’une évolution des pratiques publiques et politiques en matière de transparence», en jugeant «fondamentale», «la transparence des agendas des députés dans le cadre de leurs rencontres avec les lobbies». Un an et demi plus tard, la majorité des centristes et macroniens semblent avoir remis en cause leur parole. «Trois des cinq députés initiateurs de la tribune n’ont pas tenu leur engagement», ajoute Capital en citant notamment l’ex-président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Gilles Le Gendre.

Le magazine économique s'est ainsi appuyé sur «un pointage réalisé, mi-avril, par l’ONG anticorruption Transparency France» : «Seuls 15% d’entre eux, soit 48 députés, ont pris l’habitude de rendre public l’agenda de leurs rencontres avec les lobbyistes.»

Capital fait savoir que le résultat est tout aussi «décevant» dans les autres groupes parlementaires. Il faut toutefois préciser que les groupes d'opposition ne s'étaient pas engagés à faire preuve d'une telle transparence. «Pour le groupe socialistes et apparentés (10% de ses membres publient leur agenda), les communistes (13%) [...] La France insoumise (12%) [...] Les Républicains (4%) et le groupe UDI et indépendants (6%)», note le magazine.

Pis, Capital rapporte que ni le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand ni les chefs de file des différents groupes parlementaires (Christophe Castaner, Jean-Luc Mélenchon, Jean-Christophe Lagarde ou Damien Abad) «ne rend[raient] publiquement compte de leurs rendez-vous avec les lobbies». 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»