L'uniforme russe pour vanter la politique de réinsertion ? La bourde des «Jeunes avec Macron»

L'uniforme russe pour vanter la politique de réinsertion ? La bourde des «Jeunes avec Macron»© Nikolai Khizhniak Source: Sputnik
Des marines russes défilent lors de la Journée de la marine russe à Novorossiysk, le 29 juillet 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

A l'occasion d'un fil de publications voué à associer davantage l'armée à la réinsertion des jeunes en difficulté, le compte Twitter des «Jeunes avec Macron» s'est attiré les critiques d'internautes. Erreur sur le code vestimentaire !

Ainsi que l'ont relevé plusieurs observateurs et médias, la branche jeunesse de LREM a amusé les internautes malgré elle, en mettant en ligne le 6 avril sur Twitter un fil de publications. Celui-ci était initialement destiné à promouvoir les propositions du mouvement pour l'insertion et l'intégration des jeunes en difficulté, mais, une de ses infographies n'est pas passée inaperçue... 

Alors qu'elle appelle à associer davantage l'armée à la réinsertion des jeunes, l'illustration en question représente un militaire vêtu d'un uniforme et d'un béret kaki, ainsi que d'une marinière bleue et blanche. Or, à défaut de coller au code vestimentaire de l'armée française, la tenue rappelle l'uniforme de l'infanterie de marine russe, comme n'ont pas manqué de l'épingler certains.

«Quitte à parler de l'armée autant mettre un figuratif ressemblant à un soldat français. A moins qu'il ne s'agisse d'une proposition de collaboration entre l'armée russe et le Ministère de la Justice, ce qui pour le coup serait effectivement très innovant», a par exemple réagi l'ancien colonel des troupes de marine Michel Goya, aujourd'hui écrivain spécialisé dans l'histoire militaire.

«Au début j’ai cru qu’il s’agissait de la Russie, vu que ce figuratif ressemble à l’uniforme de l’armée russe avec la fameuse "telnyazhka". Aucune ressemblance avec un soldat français. Franchement, les gars...», a commenté un internaute.

«Breaking : les Jeunes avec Macron veulent envoyer les mineurs délinquants en stage dans l'infanterie de marine russe», a encore ironisé un autre.

«Pour les "Jeunes avec Macron", le coup de com' est pour le moins raté puisqu'il illustre davantage le fossé entre la société civile et les Armées que le lien entre les deux», a pour sa part relevé Le Figaro avant de rappeler que la marinière (telnyashka en russe) est portée par les marins russes depuis le 19e siècle, ainsi que par les troupes aéroportées et l'infanterie de marine.

Pour rappel, le mouvement de jeunesse de La République en marche a officiellement vu le jour en février 2018, bien que fondé en 2015 par des militants du Mouvement des jeunes socialistes. Il constitue le premier mouvement de soutien à Emmanuel Macron.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix