Des policiers pris à partie lors d'opérations visant un restaurant et un bar à chicha clandestins

Des policiers pris à partie lors d'opérations visant un restaurant et un bar à chicha clandestins© AFP / STEPHANE DE SAKUTIN
Un policier inspecte un bar à Paris le 3 février 2021.
Suivez RT France surTelegram

Dans la nuit du 10 au 11 avril à Paris, des clients présents dans un restaurant du IIe arrondissement et dans un bar à chicha du XXe arrondissement ont pris à partie des policiers venus les verbaliser. Deux policiers ont été légèrement blessés.

Dans la nuit du 10 au 11 avril, une altercation a eu lieu entre des clients venus dîner clandestinement dans un restaurant situé rue Montorgueil dans le IIe arrondissement de Paris, et les forces de l'ordre venues les verbaliser.

D'après Le Figaro qui relate l'information, les clients refusaient d'être contrôlés par les policiers et les échanges auraient rapidement dégénéré, poussant les policiers à appeler des renforts. Au final, cinq individus (quatre majeurs et un mineur) ont été placés en garde à vue et 30 autres clients ont été verbalisés. La préfecture de Police a par ailleurs affirmé le 11 avril sur son compte Twitter que ces clients s'en étaient «pris aux forces de l'ordre».

Les cinq individus placés en garde à vue l’auraient été pour «violences sur personne dépositaire de l'autorité publique» ou «mise en danger de la vie d'autrui» en raison de l'organisation de cette soirée.

La même nuit dans un bar à chicha, un contrôle dégénère

Dans la même nuit, d'autres policiers ont remarqué de l'activité dans un bar à chicha du XXe arrondissement de Paris. Intrigués, les policiers ont pénétré dans l'établissement vers 5h du matin, découvrant trente individus en train de danser. Des tensions ont éclaté entre les fêtards et les forces de l'ordre qui ont dû faire face à des jets de chaises et de pots de fleurs. D'après BFM TV, deux policiers ont été légèrement blessés à la main et au tibia.

Sur la trentaine d'individus présents, deux personnes ont été interpellées pour «violences sur personne dépositaire de l’autorité publique» et 28 autres ont écopé d'une amende pour non-respect des mesures sanitaires. Le 11 avril dans la matinée, la préfecture de police a fait état de cet incident sur Twitter, affirmant que ce bar à chicha était «plein de clients malgré les mesures sanitaires».

Selon le ministère de l'Intérieur, 7 345 contrôles ont été menés par les forces de l'ordre dans des restaurants parisiens depuis la fin octobre. Parmi eux, 300 ont abouti à une verbalisation.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»