Paris : 110 personnes verbalisées dans un restaurant clandestin

- Avec AFP

Paris : 110 personnes verbalisées dans un restaurant clandestin© REUTERS / SARAH MEYSSONNIER
La police française patrouille des les rues de Paris pour faire respecter le couvre-feu le 5 février 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Plus de 110 personnes rassemblées dans un restaurant ont été verbalisées dans la soirée du 9 au 10 avril à Paris. Depuis le 30 octobre, près de 1 000 clients de restaurants ouverts illégalement ont fait l'objet de sanctions dans la capitale.

Dans la nuit du 9 au 10 avril, plus de 110 personnes rassemblées dans un restaurant clandestin ont été verbalisées «pour non-respect des mesures sanitaires» dans le XIXe arrondissement de Paris, rapporte l'AFP.

Les deux personnes soupçonnées d'être les gérants et organisateurs de la soirée ont par ailleurs été placées en garde à vue pour «des chefs de mise en danger de la vie d'autrui et travail dissimulé», ont indiqué samedi la préfecture de police et le parquet.

Les policiers «requis pour un tapage nocturne émanant d'un restaurant ont mis un terme à un rassemblement de plus de 110 personnes», explique la préfecture de Paris dans un tweet publié le 10 avril.

Près de 1 000 clients de restaurants ouverts illégalement déjà verbalisés à Paris depuis le 30 octobre

Selon BFM Paris, 62 personnes ont été verbalisées le 9 avril à midi dans un autre restaurant clandestin à Saint-Ouen. Le gérant de l'établissement a été interpellé, a précisé dans un tweet la préfecture de police.

Ces nouvelles sanctions font suite à une série de verbalisations et perquisitions menées dans la capitale française suite à l'affaire des dîners clandestins révélée dans un reportage de M6. Le reportage faisait mention de l'implication d'un ou plusieurs membres du gouvernement dans ces dîners pourtant illégaux.

Dans ce reportage, l'un des organisateurs, identifié comme étant le collectionneur Pierre-Jean Chalençon, affirmait avoir «dîné dans la semaine dans deux-trois restaurants clandestins» où il aurait croisé «des ministres». Il est depuis revenu sur ses propos, prétextant avoir voulu faire de «l'humour».

Le 9 avril, Pierre-Jean Chalençon et le cuisinier Christophe Leroy ont été placés en garde à vue avant d'être relâchés en fin de journée. «A ce stade des investigations, aucun élément ne permet de mettre au jour la participation d'un membre du gouvernement aux repas» faisant l'objet d'une enquête, a indiqué le parquet.

Depuis le 30 octobre, près de 1 000 clients de restaurants ouverts illégalement ont été verbalisés à Paris, a dévoilé le 6 avril le ministère de l'Intérieur.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»