Lyon : quatre blessés dans une attaque contre des Kurdes, les Loups gris mis en cause

- Avec AFP

Lyon : quatre blessés dans une attaque contre des Kurdes, les Loups gris mis en cause© Google street view
Association culturelle Mésopotamie, à Lyon.

Quatre hommes d'origine kurde ont été agressés à coups de barres de fer dans un local associatif du centre-ville de Lyon. Une attaque que les victimes imputent au groupe turc ultranationaliste Les Loups gris, récemment dissous en France.

Quatre hommes d'origine kurde ont  été attaqués dans l'après-midi du 3 avril à coups de barres de fer dans un local associatif du centre-ville de Lyon (Rhône), au cours d'une action que les victimes imputent au groupe ultranationaliste turc des Loups gris.

«Il y a eu vers 14h30 une intrusion d'au moins une dizaine de personnes dans un local kurde du VIIe arrondissement de Lyon. Il y a pas mal de dégradations et quatre blessés légers», a fait savoir la police. A l'arrivée des forces de l'ordre, les agresseurs avaient déjà quitté les lieux. «Il y a eu une rixe entre deux bandes qui a occasionné le transport de quatre blessés en urgence relative vers les centres hospitaliers voisins», ont pour leur affirmé les pompiers. «Les victimes, des hommes âgés d'entre 30 et 45 ans environ, ont été blessés à l'arme blanche, avec des battes et des barres de fer», a déclaré cette même source. 

Dans un communiqué, le Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) affirme que «les Loups gris vêtus de cagoules, (et équipés) de battes de baseball et d’armes blanches, ont attaqué avec la plus grande violence notre association de Lyon et passé à tabac ses membres. Quatre Kurdes se trouvant dans l’association ont été blessés jusqu’au sang par les dangereux nervis d’Erdogan».

Les Loups gris, un groupe ultranationaliste turc réputé proche du président Recep Tayyip Erdogan, ont été dissous en novembre par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin après avoir été pointés du doigt lors d'incidents avec la diaspora arménienne près de Lyon. L'association culturelle dont les membres ont été visés avait déjà dénoncé il y deux semaines des menaces et des inscriptions attribuées aux Loups gris sur la porte de son local situé en rez-de chaussée. 

Les initiales du parti ultra nationaliste turc MHP ainsi que les lettre RTE (pour Recep Tayyip Erdogan), avaient été taguées.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»