Covid-19 : Castex estime que le «moment est venu pour envisager des dispositions» en IDF

- Avec AFP

Covid-19 : Castex estime que le «moment est venu pour envisager des dispositions» en IDF Source: Reuters
Jean Castex
Suivez RT France surTelegram

Le Premier ministre a déclaré que des mesures de restriction supplémentaires comparables à celles en place dans le Pas-de-Calais et dans les agglomérations de Dunkerque et Nice étaient «sur la table» pour l'Ile-de-France

«Le moment est venu pour envisager des dispositions pour la région parisienne», a affirmé le 16 mars le Premier ministre Jean Castex, interrogé sur un éventuel reconfinement, avant de souligner que «les données en sont réunies».

«On est dans une situation préoccupante et critique et, très clairement, des mesures du type de celles auxquelles on a eu recours dans les autres parties du territoire sont sur la table ce soir», a-t-il ajouté sur BFMTV, en référence aux confinements mis en place le week-end dans les agglomérations de Nice et Dunkerque ainsi que dans le Pas-de-Calais.

Jean Castex dit qu'il se fera vacciner «très rapidement»

Jean Castex se fera vacciner «très rapidement» si la suspension d'AstraZeneca est levée, afin de montrer aux Français «qu'on peut y aller en toute sécurité», a-t-il déclaré mardi sur BFMTV.

«Jusqu'à présent, je m'étais fixé une ligne de conduite, c'est-à-dire me faire vacciner quand mon tour viendra, pas de passe-droit», a déclaré Jean Castex, âgé de 55 ans et qui ne déclare «pas de co-morbidité connue». «Mais compte tenu de ce qui vient de se passer pour AstraZeneca», qui a vu son vaccin suspendu dans une bonne partie de l'Europe, «je me suis dit effectivement qu'il serait judicieux que je me fasse vacciner très rapidement», a-t-il poursuivi.

Le retard de livraison de vaccins anormal, l'Europe doit montrer les crocs

Le retard de livraison de certains vaccins en France est «profondément anormal», a estimé Jean Castex qui a considéré qu'il fallait «que l'Europe montre les crocs», lors d'un entretien sur BFMTV.

«Qu'on dise à ces laboratoires: "Vous devez respecter les engagement contractuels"», a exhorté le Premier ministre qui a toutefois affirmé que, si le vaccin AstraZeneca était à nouveau autorisé en France, l'objectif de 10 millions de vaccinés au 15 avril était atteignable.

Détails à suivre...

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»