Premier cercle trop masculin ? Une ministre reproche à Emmanuel Macron de ne pas donner «l'exemple»

- Avec AFP

Premier cercle trop masculin ? Une ministre reproche à Emmanuel Macron de ne pas donner «l'exemple»© Christophe PETIT TESSON Source: AFP
Emmanuel Macron et ses conseillers diplomatiques assistent à une réunion de vidéoconférence organisée par le Conseil de sécurité des Nations Unies à l'Elysée à Paris, le 23 février 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans un entretien accordé au Grand jury RTL - LCI - Le Figaro, la ministre déléguée chargée de l'Egalité femmes-hommes, Elisabeth Moreno, a déploré la présence d'une seule femme parmi les proches conseillers d'Emmanuel Macron.

La ministre déléguée chargée de l'Egalité femmes-hommes, Elisabeth Moreno, a confié le 7 mars avoir reproché à Emmanuel Macron de ne pas donner «l'exemple» en n'ayant à ses côtés qu'une seule femme parmi ses plus proches conseillers, lors du Grand jury RTL - LCI - Le Figaro. 

La liste du premier cercle des membres du cabinet du président de la République, consultable sur le site de l'Elysée, compte 13 noms, 12 hommes et une femme, le chef de cabinet adjoint Cécile Geneste.

Monsieur le Président, vous ne donnez pas l'exemple

Comme on lui demandait, en citant ces chiffres, si les dirigeants politiques ne devaient pas être exemplaires sur ce sujet, Elisabeth Moreno a répondu : «Bah oui. Si on prêche quelque chose d'aussi important, il faut donner l'exemple, et nous en avons discuté».

«Je lui ai dit : "Monsieur le Président, vous ne donnez pas l'exemple"», a-t-elle ajouté, précisant avec un sourire qu'elle préférait garder la réponse d'Emmanuel Macron pour elle.

«[Mais]est-ce que vous avez vu, au-delà de Valéry Giscard d'Estaing, un président sous la Ve République qui se soit saisi de cette question de l'égalité entre les femmes et les hommes avec autant de force et de vigueur qu'Emmanuel Macron ?», a tenu à souligner la ministre, rappelant que le président avait fait de ce dossier une grande cause de son quinquennat.

«Est-ce que vous avez vu un gouvernement aussi paritaire que celui-ci ? 51% de femmes», a-t-elle poursuivi, citant celles qui occupent des «postes stratégiques», comme Florence Parly (Armées), Barbara Pompili (Transition écologique), Roselyne Bachelot (Culture). «Dans notre pays, on peine à donner de la place aux femmes», a-t-elle relevé. «Ca va pas assez vite, il faut qu'on aille beaucoup plus loin», a-t-elle encore estimé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix