«L'AFP est déjà sur place» : des gendarmes empêchent un journaliste d'accéder aux quais de Seine

«L'AFP est déjà sur place» : des gendarmes empêchent un journaliste d'accéder aux quais de Seine© Thomas COEX Source: AFP
Vidéo
Des gendarmes devant une entrée des quais de Seine à Paris, au mois de février 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les gendarmes ont refusé à un journaliste l'accès aux quais de Seine, en cours d'évacuation pour des raisons sanitaires, au motif que l'AFP couvrait déjà l'événement. La scène a été filmée.

Vidéo-reporter habitué des mouvements sociaux, le journaliste Clément Lanot s'est vu refuser ce 6 mars l'accès aux quais de Seine, en cours d'évacuation pour des raisons sanitaires. Comme en témoigne une vidéo diffusée par le journaliste sur Twitter, l'interdiction de se rendre sur place a été justifiée par les gendarmes par la présence d'une équipe de l'AFP déjà sur place pour couvrir l'opération. 

Il y a eu une réunion entre le commissaire et les médias, ça a été décidé comme ça

La scène s'est déroulée dans le IVe arrondissement de la capitale, sur les berges de Seine, au niveau du croisement entre le quai de Gesvres et la rue Saint-Martin, en face d'un bâtiment de la préfecture de police de Paris.

«L'AFP est déjà sur place», avance en guise d'argument l'un des gendarmes à Clément Lanot. «Il y a eu une réunion entre le commissaire et les médias, ça a été décidé comme ça», a ajouté son collègue.

«Impossible d’accéder aux quais de Seine malgré ma carte de presse et ma fonction de journaliste. Un gendarme explique que c’est parce que l’opération de police est déjà couverte par l’AFP», a-t-il écrit en commentaire de sa vidéo.

La police a évacué les quais de Seine, où étaient présentes plusieurs centaines de personnes qui profitaient d'un après-midi ensoleillé. Selon les forces de l'ordre, les flâneurs ne respectaient pas les mesures sanitaires. «Les mesures sanitaires prises pour lutter contre la propagation de la Covid-19 ne sont pas respectées sur les quais de Seine», a justifié la préfecture de police sur Twitter. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»