«Résistance» : Mélenchon salue Booba après l'exclusion de Messiha de TPMP sous les rires des invités

«Résistance» : Mélenchon salue Booba après l'exclusion de Messiha de TPMP sous les rires des invités© LOIC VENANCE
Le rappeur Booba, un micro à la main (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le chef du groupe des insoumis à l'Assemblée nationale a félicité sur Twitter le rappeur Booba qui, la veille, était parvenu à faire exclure du plateau de TPMP, dans l'hilarité générale des invités, Jean Messiha, ancien haut responsable du RN.

Jean-Luc Mélenchon a complimenté ce 5 mars le rappeur Booba pour avoir demandé l'exclusion de l'homme politique Jean Messiha du plateau télévisé de Touche pas à mon poste ! (TPMP). Un acte de «résistance à l'outrage», a estimé le leader de la France insoumise à l'endroit de la star du rap français habitant à Miami.

«Booba repousse du débat Jean Messiha. Bravo ! Comme quoi la résistance à l'outrage passe parfois par le rejet d'un chroniqueur... Je dis ça je dis rien», a en effet écrit depuis son iPhone le chef des Insoumis – ou son community manager –, agrémentant sa publication avec le hashtag correspondant à l'émission ainsi qu'une mention du rappeur aux multiples polémiques.

Le mois dernier, lors d'un entretien avec Cyril Hanouna, Jean-Luc Mélenchon expliquait pourquoi il avait lui-même refusé la présence du chroniqueur Eric Naulleau sur le plateau télévisé lors de sa venue. 

L'émission à laquelle fait aujourd'hui référence le député des Bouches-du-Rhône a été diffusée en direct la veille sur C8. La tension est montée d'un cran entre le rappeur et Jean Messiha à l'occasion d'une esquisse d'échange sur le rap, genre musical qui se retrouve régulièrement au cœur du débat public. L'homme politique a en effet décidé de commencer son intervention par une série de reproches adressés au rappeur qu'il jugeait vecteur de «haine anti-française, haine contre le femmes [ou encore] haine contre les homosexuels». C'en était trop pour la star de 44 ans qui s'est rapidement acharnée sur son buzzer, afin d'empêcher l'homme politique de poursuivre, sous les rires démonstratifs des autres invités.

Encouragé par Cyril Hanouna à répondre à son interlocuteur, Booba a préféré se contenter de dire «au revoir» à cet homme du «Front national». «Quand on y est une fois, on y est à vie», a -t-il répondu à ceux qui lui faisaient remarquer que Jean Messiha avait quitté la formation politique. Plus tard dans l'émission, Booba a développé le fond de sa pensée sur la famille politique à laquelle a appartenu Jean Messiha : «Ça ne devrait pas exister le Front national, ça ne devrait pas être autorisé avec toutes les horreurs qu'ils ont faites [...] Le Ku Klux Klan aux Etats-Unis ce n'est pas un parti reconnu, on va pas voter pour le Ku Klux Klan», a-t-il estimé.

Pour sa part, Jean Messiha a vivement réagi à la publication de Jean-Luc Mélenchon qui mentionne le rappeur Booba, en dénonçant «l'alliance de deux dégénérescences : celle de l'anti France et celle de la non France». «La collaboration du vieux traître et du jeune barbare. Cela ne vous rappelle rien ? Allez Méluche cherche-toi un EHPAD !», a poursuivi l'homme politique.

L'émission TPMP, qui est diffusée depuis près d'une décennie, connaît des records d'audience notamment grâce aux multiples coups d'éclat auxquels elle donne lieu. Un aspect non négligeable pour la classe politique française dont des personnalités, tous bords confondus, acceptent volontiers de se prêter au jeu. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix