Couvre-feu : 600 euros d'amende pour l'organisateur d'une soirée clandestine

- Avec AFP

Couvre-feu : 600 euros d'amende pour l'organisateur d'une soirée clandestine© Eric GAILLARD Source: Reuters
La police municipale patrouille à Nice (Alpes-Maritimes) lors du premier confinement, le 8 avril 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'organisateur d'une soirée clandestine qui avait réuni 200 personnes dans la banlieue de Grenoble en janvier 2021, en dépit du couvre-feu à 18h, a été condamné à 600 euros d'amende.

Le 26 février, l'organisateur d'une soirée clandestine qui avait rassemblé 200 personnes dans la banlieue de Grenoble le mois précédent, contrevenant au couvre-feu à 18h, a été condamné à 600 euros d'amende, annonce le parquet. Deux autres participants à cette soirée avaient été interpellés.

«Il a été condamné pour mise en danger de la vie d'autrui. Le juge a validé la proposition du parquet», a indiqué Éric Vaillant, procureur de la République, précisant que le casier judiciaire de l'individu en cause, âgé de 37 ans, était vierge.

Jugé le 26 février dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRCP), il avait été interpellé dans la nuit du 16 au 17 janvier lors d'une soirée à laquelle la police venait de mettre fin.

Celle-ci avait été alertée par une voisine, gênée par le bruit, d'un local associatif situé à Saint-Martin-d'Hères (Isère). Si la plupart des 200 participants avaient fui à l'arrivée des forces de l'ordre, certains avaient essayé de résister et contraint la police à faire usage de gaz lacrymogène.

Outre l'organisateur de la soirée – également locataire des lieux –, les policiers avaient interpellé un participant né en 2001 accusé de violences volontaires, ainsi que le DJ de la soirée pour mise en danger de la vie d'autrui et possession de stupéfiants. 38 verbalisations pour non-respect du port du masque avaient été dressées et le matériel sono saisi.

L'auteur des violences contre les forces de l'ordre avait été condamné le 18 janvier à 105 heures de travail d'intérêt général, avec une incarcération de trois mois en cas d'inexécution. Le DJ a réclamé un délai pour préparer sa défense et sera jugé en avril.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»