La mairie de Paris va proposer un confinement de trois semaines de la capitale

La mairie de Paris va proposer un confinement de trois semaines de la capitale© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Vue sur la tour Eiffel et le pont Alexandre III à Paris (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le premier adjoint d'Anne Hidalgo, Emmanuel Grégoire, a annoncé le 25 février que la mairie de Paris proposerait au gouvernement un confinement de trois semaines dans l'optique de «tout rouvrir» à son issue.

Le 25 février sur France Info, le premier adjoint Emmanuel Grégoire a annoncé que la mairie de Paris entendait proposer au gouvernement un confinement de la capitale pour une durée de trois semaines. Jugeant une mesure de reconfinement le week-end «très contraignante sur le plan de l'impact sociétal et assez peu efficace sur le plan sanitaire», l'élu a exprimé sa préférence pour «un confinement tout court» afin de «redonner de l'oxygène et avoir la perspective dans trois semaines de tout rouvrir».

«On ne peut pas s'imposer de vivre dans une semi-prison pendant des mois. Il faut maintenant prendre des décisions courageuses», a déclaré Emmanuel Grégoire  après l'annonce par le Premier ministre Jean Castex de la mise sous «surveillance renforcée» d'une vingtaine de départements parmi lesquels figure Paris.

Plus tôt, à l'occasion d'une conférence de presse, Jean Castex avait évoqué la situation épidémique en France. Cette nouvelle intervention s'inscrit dans un contexte marqué par une dégradation des indicateurs épidémiques dans certaines zones comme Dunkerque (Nord) ou les Alpes-Maritimes. «Notre choix de ne pas confiner a une contrepartie. Etre très réactifs dès les premiers signes d'une augmentation de l'épidémie C'est ce que nous avons fait», avait-il déclaré après avoir rappelé que l'exécutif ne déciderait d'un confinement national qu'en dernier recours.

Le Premier ministre avait par ailleurs annoncé que 20 départements étaient placés en «surveillance renforcée», avant de possibles mesures supplémentaires au 6 mars. Les départements concernés regroupe l'ensemble de toute l'Ile-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, une grande partie des Hauts-de-France, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l'Eure-et-Loir. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix