Covid-19 : Jean Castex annonce le placement de 20 départements en «surveillance renforcée»

Suivez RT France surTelegram

Le Premier ministre a réitéré le 25 février la stratégie du gouvernement de ne recourir à un confinement national qu'en dernier recours. Il a néanmoins évoqué la possibilité d'instaurer des restrictions supplémentaires dans certains départements.

Jean Castex a pris la parole ce 25 février pour évoquer la situation épidémique en France. Cette nouvelle intervention s'inscrit dans un contexte marqué par une dégradation des indicateurs épidémiques dans certaines zones du pays comme Dunkerque (Nord) ou les Alpes-Maritimes.

«Notre choix de ne pas confiner a une contrepartie. Etre très réactifs dès les premiers signes d'une augmentation de l'épidémie. C'est ce que nous avons fait», a déclaré Jean Castex après avoir rappelé que l'exécutif ne déciderait d'un confinement national qu'en dernier recours. Le Premier ministre a par ailleurs annoncé que 20 départements sont placés en «surveillance renforcée», avant de possibles mesures supplémentaires dès le 6 mars.

Les départements concernés regroupent l'ensemble de toute l'Ile-de-France, le Rhône, les Bouches-du-Rhône, une grande partie des Hauts-de-France, la Drôme, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle ou encore l'Eure-et-Loir. 

En déplacement dans le Nord le 24 février, le ministre de la Santé Olivier Véran, qui s'est inquiété de l'incidence «alarmante» de l'épidémie de Covid-19, a confirmé que l'agglomération de Dunkerque serait soumise dès cette fin de semaine, à l'image des Alpes-Maritimes, à un confinement local pendant les week-ends, dès le soir du 26 février au matin du 1er mars. 

Jean Castex et Olivier Véran ont évoqué la situation dans une dizaine de départements qui subissent également une flambée de Covid-19. Ils ont aussi abordé la question des traitements contre le Covid-19, alors que le gouvernement a déjà évoqué la piste des anticorps monoclonaux, censés épauler le système immunitaire pour neutraliser le coronavirus.

Le 24 février, lors d'un point presse à l'issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait averti que «tous [les efforts» faits par les Français devaient «se poursuivre [pour] éviter d'avoir à décider d'un nouveau confinement national».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»