La députée communiste Marie-George Buffet estime que le séparatisme «est une réalité» en France

La députée communiste Marie-George Buffet estime que le séparatisme «est une réalité» en France© Stephane LEMOUTON / POOL / AFP
La députée PCF Marie-George Buffet à l'Assemblée nationale le 14 avril 2020.

Alors que le projet de loi confortant le respect des principes de la République est étudié à l'Assemblée nationale, l'élue de Seine-Saint-Denis a expliqué à L'Obs qu'«il y a bien une volonté de certains intégrismes religieux d’imposer leur loi».

L'ancienne ministre des Sports Marie-George Buffet, députée PCF de Seine-Saint-Denis et membre de la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi confortant le respect des principes de la République, actuellement en discussion à l'Assemblée nationale, a expliqué dans un entretien à L'Obs publié le 8 février 2021 que «la démarche séparatiste, c’est une réalité» en France.

L'élue communiste a notamment introduit dans le texte de loi un amendement adopté par la chambre basse prévoyant qu'une femme étrangère victime de la polygamie puisse voir sa carte de séjour renouvelée automatiquement.

Contrairement à une partie de la gauche, notamment le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui juge que ce projet de loi est «une bouillie d'amalgames» qui stigmatise les citoyens musulmans, Marie-George Buffet insiste auprès de l'hebdomadaire sur le fait que le texte vise, à travers le terme de «séparatisme», «l’islam politique».

«C’est-à-dire une vision de la pratique religieuse qui dit : "Ma religion dit la vérité, elle doit donc s’appliquer à tous." La démarche séparatiste, c’est vouloir imposer des règles religieuses à des citoyens ; c’est dire : "Les règles de ma religion sont supérieures aux principes de la République." C’est une réalité, on l’a constatée à certaines pratiques», explique l'ancienne patronne du parti communiste. Elle ajoute qu'«il y a bien une volonté de certains intégrismes religieux d’imposer leur loi. Démarche qu’il nous faut combattre de façon claire, nette et précise».

L'absence d'un volet social déçoit Marie-George Buffet

Au cours de l'examen du texte, les députés ont approuvé le 8 février une série de mesures pour interdire les certificats de virginité et durcir la lutte contre la polygamie, adoptant notamment à la quasi-unanimité le controversé article 16 interdisant aux professionnels de santé l'établissement de certificats de virginité, avec une peine de prison pouvant aller jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. 

Marie-George Buffet se dit néanmoins déçue de l'absence d'un volet social dans ce projet de loi, pour aider à lutter contre ce phénomène de séparatisme : «Si l’on ne fait pas vivre les principes de la République au quotidien, pour chaque citoyen et chaque citoyenne, on aura du mal à lutter contre le repli sur soi, sur une communauté à laquelle on s’accroche pour exister.» Enfin, au sujet des pratiques religieuses extrémistes, la députée PCF insiste sur le fait que leur évocation «ne reflète bien évidemment pas le comportement de la grande majorité de nos compatriotes musulmans».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»