Eric Coquerel estime à l'Assemblée que le voile des mariées symbolise une «soumission de la femme»

Eric Coquerel estime à l'Assemblée que le voile des mariées symbolise une «soumission de la femme» Source: AP
Eric Coquerel à l'Assemblée nationale le 2 février 2020
Suivez RT France surTelegram

Au quatrième jour de débat sur la loi «séparatisme», le député insoumis Eric Coquerel s'est attiré de nombreuses critiques après une déclaration concernant le voile des mariées chrétiennes qui est selon lui la marque d'une «soumission de la femme».

Au quatrième jour de discussion sur le projet de loi «confortant les principes républicains», dite loi «séparatisme» où se sont succédé ministres et représentants des groupes parlementaires, les débats se sont centrés ce 4 février sur la question des signes religieux ostentatoires, notamment le port du voile dans l’enseignement supérieur et pour les collaborateurs occasionnels des services publics.

C'est au cours de ces échanges autour des nombreux amendements proposés par Les Républicains que les débats ont donné lieu à différentes passes d'armes au sein de l'Hémicycle. «Vous ne parlez que de ça, le voile, le voile, le voile ! Ce qui montre bien que vous avez une vision de la laïcité qui est à géométrie variable», a interpellé le député La France insoumise du Nord Adrien Quatennens en réponse aux déclarations des députés de droite comme celle d'Eric Ciotti qui déclarait quelques minutes avant : «Le voile n’a pas sa place dans les amphithéâtres de nos universités».

Durant ces échanges, afin de contester ce projet de loi et les amendements de la droite, un autre député FI Eric Coquerel a affirmé que le voile des mariées lors des mariages chrétiens «signifie qu'il y a une soumission de la femme à son époux.»

De vives réactions sur les réseaux sociaux

Des propos qui ont fait réagir dans l'Hémicycle mais aussi sur les réseaux sociaux où certaines personnalités ont vertement réagi. Ainsi Eric Naulleau le médiatique présentateur de l'émission Z&N évoque un «naufrage idéologique et moral».

Gilbet Collard, député au Parlement européen pour le Rassemblement national ironise : «Ecoutez l'abbé Coquerel et dites-nous, sans rire, si vous avez vu beaucoup d'épouses chrétiennes qui vont pousser le caddie en robe blanche sous le voile de la mariée !»

La journaliste Gabrielle Cluzel, catholique revendiquée, photo de son mariage à l'appui conteste la vision du député FI : «Ceci n’est pas un voile islamique. On va continuer longtemps ?»

Florian Philippot, président du parti Les Patriotes, critique aussi avec virulence Eric Coquerel : «LFI parti dévoré par une déconnexion effarante de la réalité, un électoralisme islamiste et indigéniste, et une bonne dose de bêtise...»

Très présent sur Twitter, l'abbé Pierre Amar a aussi pris la défense du mariage catholique : «Chacun son métier ! Vous verrez c'est trop beau : la mariée relève son voile JUSTE après son "oui" pour manifester sa liberté et son amour.»

Le très médiatique avocat Gilles-William Goldnadel ironise aussi sur ces propos et écrit : «C’est vrai que ça grouille de femmes cathos en voile de mariée dans les universités et sur les marchés. Que font les autorités ?»

Près de 2 000 amendements doivent être examinés par les députés avant le 16 février, date du vote solennel de ce projet de loi qui divise l'Assemblée nationale. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix