Vaccin Spoutnik V : Mélenchon et Le Pen saluent les avancées, Macron ouvre la porte

Vaccin Spoutnik V : Mélenchon et Le Pen saluent les avancées, Macron ouvre la porte© RUSSIAN DIRECT INVESTMENT FUND Source: AFP
Le vaccin Spoutnik V, photographié en août 2020 à Moscou (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Après qu'Emmanuel Macron a déclaré que le vaccin russe pourrait être homologué en Europe, les patrons de LFI et du RN ont souligné leur soutien et leur ouverture à des vaccins étrangers, qu'ils soient russes ou cubains.

Après les résultats d'une étude de The Lancet faisant état d'une efficacité à 91,6% du vaccin russe Spoutnik V contre les formes symptomatiques du Covid-19, Emmanuel Macron a fait savoir au micro du 20 heures de TF1 le 2 février qu'il pourrait être homologué en Europe, en cas d'accord des autorités compétentes. «Il y a plusieurs semaines, j’ai pris l’initiative d’envoyer une mission scientifique en Russie pour échanger avec les équipes [...], les échanges ont été tout à fait positifs», a expliqué le chef de l'Etat, précisant : «Mais nous ne pouvons pas le distribuer en France tant que le producteur russe n’a pas soumis une autorisation de mise sur le marché à nos autorités.»

Bientôt des vaccins russe et cubain en France ?

Les deux figures de l'opposition Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont toutes deux salué ces avancées, par le biais de publications sur Twitter. La présidente du Rassemblement national s'est réjouie : «Maintenant que l’efficacité du vaccin russe Spoutnik V ne fait désormais plus de doute, il peut être un renfort contre la pandémie. Travaillons en bonne intelligence avec la Russie et ne laissons pas l’idéologie antirusse ruiner nos capacités à vacciner nos compatriotes !»

Le chef de file des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a pour sa part raillé ses contempteurs : «Vaccin russe : donc j'avais raison. Où sont les moqueurs ? Le pire pour eux va arriver : un vaccin cubain en licence libre !»

Et pour cause, début janvier, dans un article sur son blog, le député avait fait connaître sa préférence pour les «vaccins traditionnels» plutôt que pour les nouveaux vaccins à ARN (comme celui de Pfizer et BioNTech). Il avait alors appelé à «acheter les vaccins de cette sorte au pays qui en produisent», notamment la Russie, Cuba ou encore la Chine.

Le 1er février, avant la publication des résultats du Lancet, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal déclarait pour sa part : «Un vaccin, on ne regarde pas sa nationalité [...] ce qu'on veut, c'est qu'il soit sûr et efficace. Je crois que c'est le cas pour le vaccin russe et donc il va être examiné comme tous les vaccins ont été examinés. Si l'Agence européenne du médicament considère qu'il est sûr et efficace, la Haute autorité de santé française procèdera à la même évaluation et il pourrait évidemment être proposé aux citoyens français, si c'était le cas.»

Au sein de l'Union européenne, c'est la Hongrie qui est devenue le premier pays à autoriser le vaccin Spoutnik V, rejoignant l'Algérie, les Emirats arabes unis, l'Argentine, la Bolivie ou encore la Serbie. Selon les données communiquées par le Fonds russe d'investissements directs (RFPI), qui finance le développement de ce vaccin, plus de 1,5 million de personnes ont d'ores et déjà été vaccinées dans le monde avec Spoutnik V, qui démontre une efficacité de «plus de 90%, avec une protection totale contre les cas graves de Covid-19».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»