Tolérance zéro/couvre-feu : la police sanctionne des automobilistes pris dans les embouteillages

Tolérance zéro/couvre-feu : la police sanctionne des automobilistes pris dans les embouteillages© Christophe ARCHAMBAULT Source: AFP
Vidéo
Les forces de l'ordre en train de contrôler les automobilistes après 18h le 31 janvier, à Buchelay, dans les Yvelines.
Suivez RT France surTelegram

Actu Paris a filmé les nombreux contrôles de police à Paris, sur le périphérique parisien peu après 18h. L'opération a crispé les automobilistes empêtrés dans les embouteillages et scandalisé de nombreux internautes.

Actu Paris a dévoilé en images les opérations de police sur le périphérique parisien peu après 18h le 31 janvier, pour verbaliser en cas de non-respect du couvre-feu sans attestation. Le média affirme que les forces de l'ordre ont arrêté «environ un véhicule sur cinq». «Sans motif de sortie valable, les conducteurs sont verbalisés [...] avec la "tolérance zéro" comme consigne», ajoute Actu Paris

Cette action choc de la police s'est déroulée alors que le trafic était «saturé sur le périphérique et en Ile-de-France, avec un pic avant le couvre-feu de 18h [et] presque 400 kilomètres de bouchons», écrit également Actu Paris. Un automobiliste a été filmé en train d'essayer d'expliquer, en vain, qu'il était bloqué dans un bouchon depuis 45 minutes.

Cette intervention policière n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Le député de La France insoumise, Bastien Lachaud, déplore qu'avec «le périphérique bloqué [et] 400 kilomètres de bouchons» où il est «impossible pour beaucoup de Franciliens d'être chez eux à temps», cela aboutisse à une verbalisation «à 18h05». «Bienvenue en absurdie ! Révoltant», peste-t-il.

Un utilisateur de Twitter questionne : «L'objectif du couvre-feu est bien d'empêcher les interactions sociales ? Quel intérêt, donc, de verbaliser des gens dans leur voiture en train de rentrer chez eux, et parfois pris par le temps ?»

Le journaliste Nils Wilcke interpelle les internautes : «Vous vous rendez compte qu'on a un ministre de l’Intérieur qui organise un contrôle de police en pleine saturation du périphérique pour faire un coup de com' ?»

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a justifié cette opération, s'affichant «auprès des effectifs de la gendarmerie et de la police déployés sur le péage de Buchelay [Yvelines]». «Objectif : ralentir la propagation du Covid-19», écrit-il dans un tweet.

Gérald Darmanin a aussi tenu un point presse dans la soirée : «Depuis hier [le 30 janvier], à la demande du Premier ministre, nous avons donné aux préfets des consignes particulières de fermeté pour faire appliquer le couvre-feu [...] Les Français doivent savoir qu'après 18 heures, ils ont beaucoup de chances de se faire contrôler et donc verbaliser.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»