Débordements violents d'ultras à Marseille qui vandalisent le centre d'entrainement de l'OM (IMAGES)

Débordements violents d'ultras à Marseille qui vandalisent le centre d'entrainement de l'OM (IMAGES)© NICOLAS TUCAT Source: AFP
Une banderole manifestait la colère des supporters marseillais au stade Vélodrome, le 20 janvier 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des supporters mécontents de l'OM ont attaqué violemment ce 30 janvier le centre d'entraînement du club. Après avoir allumé des fumigènes, ils s'en sont violemment pris aux installations. Certains ont même réussi à pénétrer dans l'enceinte sportive.

Plusieurs centaines de supporters du club de football de Marseille ont manifesté leur colère en début d'après-midi du 30 janvier, à la Commanderie, le centre d'entraînement de l'OM. Ils ont notamment demandé la démission du président Jacques-Henri Eyraud, après une suite de mauvais résultats sportifs. 25 personnes ont été interpellées dont 18 étaient toujours en garde à vue dans la matinée du 31 janvier selon la procureure de Marseille Dominique Laurens.

Le Syndicat Indépendant des commissaires de police (SICP) a diffusé l'une des vidéos des incidents, déplorant que ces «"supporters ultras", sous prétexte de Eyraud démission, cassent tout. Ils sont aux antipodes des valeurs du football».

Selon une vidéo de La Provence, «plusieurs groupes ont arrosé l’entrée du centre d’entraînement avec des fumigènes et des feux d’artifice».

L'AFP note que quelques-uns sont même parvenus à pénétrer brièvement dans l'enceinte et trois cyprès, poussant devant la grille du centre, ont été calcinés dans ces incidents.

RMC confirme que les ultra étaient près de 400 et qu'un arbre a pris feu. La radio affirme que des «vitres ont été cassées par des supporters avec des cagoules sur la tête. D'autres sont même parvenus à entrer dans les vestiaires». Selon un témoin de la scène, des joueurs, présents au centre d'entraînement, «étaient effrayés».

D'après L'Equipe, le bus du club a été caillassé. «Le défenseur Alvaro Gonzalez a été touché au dos par un projectile, et un membre du staff aurait été visé par des bouteilles d'eau», écrit également le quotidien sportif.

Un match devait se dérouler le soir-même dans la ville, contre Rennes. Il a été annulé par la Ligue de football professionnel et sera reporté à une date ultérieure.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»