Des militants pro-migrants se mobilisent au col du Portillon, 10 jours après Génération identitaire

Des militants pro-migrants se mobilisent au col du Portillon, 10 jours après Génération identitaire© REGIS DUVIGNAU Source: Reuters
Un autocollant de bienvenue aux réfugiés sur la porte d'un centre à Bayonne, qui accueille les migrants arrivés depuis l'Espagne (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le 29 janvier 2021, des dizaines de militants se sont mobilisés au col du Portillon dans les Pyrénées afin d'afficher leur soutien à l'accueil des demandeurs d'asile et condamner l'action menée quelques jours plus tôt par Génération identitaire.

Selon France 3 le 29 janvier, entre 50 et 80 activistes pro-migrants ont réalisé le matin même une action dans les Pyrénées pour souhaiter la bienvenue aux migrants. Cette mobilisation s'est notamment faite à l'appel d'associations telles que la Cimade (Comité inter-mouvements auprès des évacués) ou la Ligue des droits de l'Homme, et de partis de gauche comme le PCF, le Nouveau Parti anticapitaliste, Europe Ecologie Les Verts, mais aussi des centristes de La République en marche. Une banderole affichait ainsi le slogan «Welcome refugees» (bienvenue aux réfugiés) en haut du col du Portillon, en Haute-Garonne.

«Le col du Portillon est un lieu symbolique. C'est un lieu par lequel sont passés les républicains espagnols qui ont été chassés par les franquistes. C'est un lieu naturel où les hommes sont toujours passés. Il n'est pas question qu'une bande de fascistes se l'approprie», a expliqué à France 3 Pascal Lachaud, animateur du collectif PCF No Pasaran Plateau de Lannemezan et vallées.

Nous avons décidé de [nous] réapproprier ce col où les gens qui fuient le fascisme, la misère et qui ont besoin de la France sont les bienvenus

Un journaliste indépendant, qui photographiait le rassemblement pour le média de droite Valeurs Actuelles, a dénombré 60 personnes, précisant que la CGT soutenait le rassemblement. «Nous avons décidé de [nous] réapproprier ce col où les gens qui fuient le fascisme, la misère et qui ont besoin de la France sont les bienvenus», a expliqué à l'hebdomadaire l’un des porte-parole locaux de la CGT.

Par cette action, les militants souhaitaient marquer le coup contre l'organisation Génération identitaire, que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin envisage de dissoudre. Génération identitaire avait en effet mené le 19 janvier une opération contre l'immigration clandestine, «Defend Europe», pour tenter de repérer d'éventuels migrants dans le secteur du col du Portillon et les signaler aux forces de l'ordre.

Le groupe avait par ailleurs déjà mené une opération similaire dans les Alpes à la frontière franco-italienne en 2018. Condamné une première fois, le mouvement avait finalement été relaxé le 16 décembre par la cour d'appel de Grenoble. Il leur était reproché d'avoir «exercé une activité dans des conditions créant la confusion avec une fonction publique».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»