#LiberezChristophe : la toile se mobilise pour le restaurateur du Poppies à Nice, en garde à vue

#LiberezChristophe : la toile se mobilise pour le restaurateur du Poppies à Nice, en garde à vue© VALERY HACHE / AFP
L'enseigne très engagée du Poppies, à Nice.
Suivez RT France surTelegram

Le gérant d'un restaurant du centre de Nice avait ouvert son établissement, bravant l'interdiction décrétée par les autorités pour cause de pandémie de Covid-19. Sur les réseaux sociaux, des internautes appellent à sa libération.

Ce 28 janvier, de nombreux internautes se sont mobilisés autour du mot-clé #LiberezChristophe, pour soutenir le restaurateur niçois placé en garde à vue la veille pour avoir ouvert son établissement malgré l'interdiction. Si la mobilisation a en grande partie été virtuelle, quelques personnes se sont néanmoins rassemblées devant le commissariat de Nice pour protester et apporter leur soutien au gérant du Poppies.

Réagissant au placement en garde à vue du restaurateur (et à la verbalisation de ses clients), certains internautes se sont indignés que «ceux qui sont censés faire respecter la loi, la bafouent allègrement», en référence à l'organisation d'une fête, en plein couvre-feu, au commissariat d'Aubervilliers.

«C'est ça la France à Macron !», s'est indigné un utilisateur de Twitter.

«Si tous les restaurateurs avaient ouvert en solidarité, le pouvoir n'en aurait pas fait un exemple d'avertissement», a jugé une autre.

«A Paris, il y a des restos clandestins qui accueillent des policiers et des magistrats. Mais à Nice, un restaurateur assume d'ouvrir et c'est le drame», a encore accusé un internaute.

Des messages de soutien pour le cuisinier sans-papiers

Tandis que de nombreux messages justifiaient l'acte du restaurateur par une volonté de désobéissance civile et de protestation contre l'impact économique des mesures de restrictions anti-Covid prises par le gouvernement, certains internautes ont estimé que la garde à vue était justifiée, l'homme ayant enfreint la loi.

De son côté, le journaliste militant Taha Bouhafs (parmi d'autres) a préféré faire part de sa solidarité avec le cuisinier sans-papiers du Poppies, placé en rétention.

Et de conclure : #LiberezLeCuisinier.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix