Enquête administrative ouverte après une fête organisée dans un commissariat en plein couvre-feu

Enquête administrative ouverte après une fête organisée dans un commissariat en plein couvre-feu© Jacques Demarthon Source: AFP
La façade d'un commissariat de police.
Suivez RT France surTelegram

La préfecture de Police a lancé une enquête administrative après la diffusion d'une vidéo par Loopsider d'une fête organisée au commissariat d'Aubervilliers, au mépris du couvre-feu et des mesures de distanciation sociale.

Alors que la France est soumise à un couvre-feu, des fonctionnaires de police du commissariat d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ont organisé un pot de départ «sans masques [et] sans distanciation sociale» le 22 janvier comme le rapporte le média Loopsider dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux.

Selon le média en ligne, la fête a été organisée à l'occasion de la mutation d'un lieutenant dans la salle de repos du commissariat qui «ne doit pas accueillir plus de 6 personnes en même temps». Les festivités ont été autorisées par la commissaire en «petit comité et dans le respect des gestes barrières».

C'est lorsque la commissaire a quitté le pot de départ que la fête a dérapé. Dans la vidéo partagée par Loopsider, on peut y voir de nombreux policiers danser la macarena où chanter sur le titre du rappeur Heuss l'Enfoiré, Moulaga. Une trentaine de fonctionnaires de police sont ainsi restés jusqu'à 3h du matin dans l'enceinte du commissariat en plein couvre-feu selon Loopsider.

On est soumis aux mêmes règles sanitaires que les autres individus

Toujours selon le média en ligne, une partie des effectifs du commissariat a été choquée de voir ces images de fête et le «mépris trop souvent répété» des gestes barrières.

«C'est interdit, on ne fait pas de moment de convivialité», a déclaré la préfecture de police interrogée par Loopsider dans sa vidéo avant de préciser : «On est soumis aux mêmes règles sanitaires que les autres individus.»

Après la diffusion de la vidéo, vite devenue virale, la préfecture de police a annoncé sur Twitter l'ouverture d'une enquête administrative et promis des sanctions contre les participants.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix