La majorité dissout la mission d’information sur la gestion du Covid-19 à l'Assemblée nationale

La majorité dissout la mission d’information sur la gestion du Covid-19 à l'Assemblée nationale© Christophe Archambault Source: AFP
L'hémicycle de l'Assemblée nationale.
Suivez RT France surTelegram

Alors que la majorité a voté l'arrêt de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la gestion de l'épidémie de Covid-19, l'opposition fulmine. Les travaux de la commission d'enquête l'ayant précédée étaient très critiques de l'exécutif.

La mission d'information de l'Assemblée nationale sur la gestion de l'épidémie de Covid-19 a pris fin le 27 janvier après un vote comme le rapporte Médiapart. Le 2 décembre, les travaux de la commission d'enquête sur la gestion de la crise sanitaire, très critiques du gouvernement, ont été rendus. La commission d'enquête devait ensuite être transformée en mission d'information, sans date de fin programmée, afin de poursuivre ses auditions sans pour autant bénéficier du pouvoir d'enquête de la précédente commission. Cette dissolution a l'initiative des députés La République en marche a provoqué l'indignation de l'opposition. 

L'opposition scandalisée

«Nous sommes en train d'assister à l'enterrement de 1re classe de la mission d'information sur la Covid à l'Assemblée nationale et ceci en pleine crise sanitaire !! C'est un naufrage démocratique totalement surréaliste. Alors que le Sénat va lancer la sienne, ici elle s'arrête», a fustigé sur Twitter le président du groupe Les Républicains Damien Abad .

Un constat partagé par un autre député LR Eric Ciotti, ancien rapporteur de la commission d'enquête : «Par son attitude servile à l’exécutif, pour supprimer tout pouvoir de contrôle sur la crise sanitaire, la majorité humilie une nouvelle fois l’Assemblée nationale toute entière.»

Pour le député insoumis Bastien Lachaud il s'agit d'un «Parlement bâillonné». «Ils détruisent la démocratie parce qu'ils ont peur de rendre des comptes. Le macronisme est un autoritarisme», fustige t-il.

Et au député communiste Pierre Dharréville d'abonder : «La crise sévit toujours et le gouvernement décide seul. L'Assemblée nationale est entravée.»

«Une trahison démocratique», pour le premier secrétaire du Parti socialiste et député, Olivier Faure.

Contacté par Le Figaro, Christophe Castaner, chef de file de la majorité à l'Assemblée nationale se défend : «C'est le cinéma habituel des oppositions, qui ont souvent utilisé cette commission comme une scène politicienne. Les commissions d'enquête et missions d'information sont temporaires, c'est la vie parlementaire.»

Une mission qui sera néanmoins vite remplacée. En effet, comme le rapporte Médiapart, le Sénat a acté le 26 janvier la création d’une mission d’information dédiée à évaluer les effets des mesures prises face à la crise sanitaire.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»