Beauvau de la sécurité : «Aucun cahier de doléances n’a été ouvert en préparation»

Suivez RT France surTelegram

«Cette opération est en fait une opération de communication qui profite à tout le monde sauf à la population...» estime le syndicaliste Noam Anouar, au sujet du Beauvau de la sécurité.

Le gouvernement entame son «Beauvau de la sécurité» ce lundi 25 janvier. A l’initiative d’Emmanuel Macron, cette grande concertation nationale promet notamment de réparer les liens entre citoyens et policiers autour d’échanges avec les représentants des forces de l’ordre. Mais la méthode choisie à cet effet par l'exécutif fait douter plus d'un observateur. Invité sur RT France, Noam Anouar, délégué du syndicat VIGI, ne se montre pas convaincu par l'initiative.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»