Le deuxième Mistral effectuera des exercices en haute mer en mars

Le deuxième Mistral effectuera des exercices en haute mer en mars© Grigori Sysoïev Source: RIA NOVOSTI
Porte-hélicoptère «Sébastopol»

Comme prévu, des exercices à bord du navire de combat Sébastopol auront lieu à la mi-mars, mais pour l’instant avec des employés du chantier naval, à moins que des marins russes n’arrivent à Saint Nazaire avant le départ du Mistral pour la haute mer.

Le deuxième porte-hélicoptère de type Mistral construit par la France pour la , le Sébastopol, effectuera à la mi-mars des exercices en haute mer avec à son bord un équipage du chantier naval.

«Le Sébastopol effectuera un programme d’exercices avec à son bord des employés du chantier naval. Mais si une décision concernant le Vladivostok [le premier navire du type Mistral qui n’a pas encore été livré à la Russie] était prise et qu’un équipage russe arrivait à Saint-Nazaire, il faudrait effectuer une deuxième sortie au large pour suivre le même programme, ce qui engendrerait d’importants frais supplémentaires pour le chantier», a annoncé à l’agence RIA Novosti un représentant de l’industrie navale française.

Le ministère de la Défense russe n’a pas fait de commentaire pour le moment quant à l’éventuel déplacement des marins russes en France.

En savoir plus : Sondage : les Français se prononcent pour la livraison des Mistrals à la Russie

Le contrat pour la livraison de deux porte-hélicoptères de type Mistral a été conclu en 2011 entre la société française DCNS et la compagnie russe, Rosoboronexport. La France aurait dû livrer à la Russie un premier navire, le Vladivostok, en octobre 2014, mais ne l’a toujours pas fait en raison du conflit ukrainien.

Le Premier ministre français Manuel Valls a déclaré en décembre qu’il estimait prématuré de dire que les clauses du contrat n’avaient pas été honorées.

Pour leur part, les  se prononcent contre la livraison des navires à la Russie, alors que la France a souligné qu’elle était obligée de remplir ses obligations contractuelles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»