Le savoir-faire horloger russe au service de la restauration de Notre-Dame

La manufacture horlogère russe «Raketa» pourrait participer à «remonter» l'horloge à quatre cadrans de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Reportage à Saint-Pétersbourg de notre correspondant.

Lors de l'incendie d'avril 2019 qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, l'horloge à quatre cadrans, datant de 1867, a disparue dans les flammes.

Une entreprise d'horlogerie russe étudie l'horloge détruite de Notre-Dame «afin de savoir quelles pièces ils pourraient fabriquer avec les outils de la manufacture saint-petersbourgeoise».

Antoine Cléraux, correspondant en Russie de RT France, s'est rendu à Saint-Pétersbourg sur les traces de cette entreprise au savoir-faire unique, qui pourrait bien participer à faire renaître l'horloge de la cathédrale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»