Pour Lilian Thuram, le crachat de son fils est un geste «involontaire»

- Avec AFP

Pour Lilian Thuram, le crachat de son fils est  un geste «involontaire»© Albert Gea Source: Reuters
Lilian Thuram, le 14 novembre 2018 à Barcelone (image d'illustration).

Le crachat de l'international français du Borussia Mönchengladbach Marcus Thuram sur un adversaire en Bundesliga est un geste «involontaire», selon son père Lilian, qui a affirmé s'être senti lui-même «extrêmement choqué» dans un premier temps.

Le 22 décembre 2020, l'ancien défenseur de l'équipe de France Lilian Thuram s'est exprimé sur Radio Caraïbes International (RCI) au sujet du crachat de son fils Marcus sur un joueur de l'équipe adverse lors d'un match entre le Borussia Mönchengladbach et le TSG Hoffenheim, le 19 décembre. «Sans faire exprès effectivement, il y a eu de la salive qui est partie», a affirmé le joueur retraité. 

«C’est tout à fait compréhensible ce qui se passe au niveau des médias. Moi-même je regardais le match, j’ai été extrêmement choqué, je me suis même posé la question à savoir "est ce que c’était vraiment mon fils en fait"», a expliqué le guadeloupéen, en vacances dans l'archipel et venu présenter son livre La pensée blanche.

«J’avais une rage et la salive est sortie toute seule»

«Et après coup, j’ai eu son explication, c’est-à-dire qu’il était rage de colère, et donc il a insulté l’adversaire et sans faire exprès effectivement, il a eu de la salive qui est partie», a par ailleurs expliqué l’ancien international au sujet de son fils, tout récemment sélectionné en bleu.

«Lui, ce qu’il veut, c’est que les gens retiennent que c’est involontaire parce que lui il se dit "mais papa je ne voudrais pas que les gens pensent que je suis capable de cracher volontairement sur quelqu’un parce que ça n’a pas de sens"», a ajouté Lilian Thuram.

«Lorsqu’il a pris le carton rouge, la première personne qu’il a appelée en allant dans les vestiaires, c’est son petit frère, pour lui dire "Khéphren, je n’ai pas fait exprès, je t’assure, j’étais en train de crier, j’étais énervé, j’avais une rage et la salive est sortie toute seule" et donc en fait lui il accepte – et je pense que c’est normal – qu’il soit puni parce qu’effectivement c’est un geste qui ne doit pas exister sur le terrain de foot», a poursuivi le champion du monde, qui a conclu en ces termes : «Je pense qu’il s’est excusé auprès de son petit frère avant, parce qu’il connaît son papa.»

Marcus Thuram avait été expulsé lors d'un match de la treizième journée du Championnat d'Allemagne avec son club du Borussia Mönchengladbach contre le TSG Hoffenheim (1-2), après avoir craché sur le défenseur Stefan Posch. Un geste qui a valu au joueur de 23 ans une suspension de six matchs – cinq ferme et un avec sursis – et 40 000 euros d'amende de la part la Fédération allemande de football (DFB), qui s'ajoutent aux 150 000 euros d'amende – soit un mois de salaire – infligés par son club. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»