«Clichés extrêmement offensants» : Rokhaya Diallo porte plainte contre une auditrice de Sud Radio

«Clichés extrêmement offensants» : Rokhaya Diallo porte plainte contre une auditrice de Sud Radio© PRESLEY ANN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Rokhaya Diallo à Los Angeles (Californie), Etats-Unis en 2019.
Suivez RT France surTelegram

Après le tollé suscité par l'exhumation d'un extrait d'octobre de Sud Radio où une auditrice l'avait critiquée à grand renforts de clichés racistes sur l'Afrique, Rokhaya Diallo a annoncé à l'antenne de la station qu'elle allait déposer plainte.

Au lendemain de la vive polémique déclenchée par la diffusion de commentaires racistes visant Rokhaya Diallo proférés en octobre par une auditrice sur Sud Radio, la journaliste et militante a annoncé sur la même antenne qu'elle allait déposer plainte. 

«J'étais estomaquée par le degré de racisme porté par cette femme et par l'indifférence face à laquelle elle s'est trouvée. J'ai vu sur le plateau monsieur [Philippe] Bilger qui l'a encouragée avec une blague, une autre chroniqueuse qui en a souri, qui était amusée de voir une personne me qualifier d'une manière qui laisse entendre que ma citoyenneté est totalement conditionnelle», a-t-elle notamment dénoncé. 

Le 22 octobre, une auditrice de Carcassonne prénommée Barbara avait estimé en direct sur l'antenne de Sud Radio que Rokhaya Diallo devait ses diplômes et sa notoriété à l'«éducation et l'ouverture d'esprit» de la France.

«Elle serait [sans la France] en Afrique avec 30 kilogrammes de plus, 15 gosses, en train de piller le mil par terre et d’attendre que Monsieur lui donne son tour entre les quatre autres épouses», a-t-elle notamment déclaré.

J'estime que toute personne qui prend la parole dans l'espace public doit prendre ses responsabilités

«Attention Danièle Obono va vous tomber dessus», avait par ailleurs ironisé l'ancien magistrat Philippe Bilger présent sur le plateau de la station de radio, évoquant la députée issue des rangs de La France insoumise. Une autre participante, la chroniqueuse et essayiste Céline Pina, avait pour sa part esquissé un sourire pendant ce commentaire ce qui lui a été vivement reproché sur les réseaux sociaux. 

L'exhumation de cette séquence a provoqué la réaction de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui avait indiqué saisir le CSA.

Pointant du doigt les clichés «extrêmement offensants pour les Africains et les Africaines» de ces propos, Rokhaya Diallo y a de surcroît vu des préjugés «grossophobes» : «Il n'y a absolument pas de tort à peser un poids plus important que celui que j'ai actuellement», a-t-elle déclaré sur Sud Radio. 

La quadragénaire a annoncé lors de ce même passage qu'elle déposait plainte contre «cette femme qui a tenu ces propos qui sont absolument intolérables». «J'estime que toute personne qui prend la parole dans l'espace public doit prendre ses responsabilités [...] J'accepte le débat d'idées, mais je n'accepte aucunement l'injure ni le mépris envers mes origines et envers les personnes du continent africain ou d'où quelles soient», a-t-elle justifié. 

Le journaliste Philippe Rossi, qui présentait l'émission de Sud Radio a pour sa part multiplié les excuses depuis la naissance de la polémique, qualifié ces propos d'«abjects» et «immondes» et précisé à cette occasion que «jamais Sud Radio ne crédite ces propos». 

«La radio tient à condamner sans faille les propos qui ont été insultants de cette auditrice [...] On ne cautionnera jamais les propos de haine racistes, antisémites ou encore homophobes», a assuré pour sa part le directeur général de Sud Radio Patrick Roger qui a précisé que des contrôles renforcés avaient été mis en place «au standard» et «à l'antenne» pour garantir la liberté de parole d'auditeurs dans «un cadre de respect mutuel» et dans les «limites fixées par la loi». 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»