Le CRS au blason nazi toujours en fonction : Darmanin a-t-il menti face à la commission des lois ?

Le CRS au blason nazi toujours en fonction : Darmanin a-t-il menti face à la commission des lois ? Source: Reuters
Gérald Darmanin lors d'une visite au commissariat des Mureaux, le 7 juillet 2020 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le magazine Marianne a démenti l'affirmation du ministre de l'Intérieur selon laquelle «l'agent qui avait porté un écusson qui rappelait le IIIe Reich» ne servait plus dans la police.

Lors de son audition par la commission des lois de l'Assemblée nationale le 30 novembre, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait affirmé que «l'un de [ses] premiers gestes en tant que ministre de l'Intérieur, ça [avait] été de ne pas garder dans la police nationale un agent qui avait porté un écusson qui rappelait le IIIe Reich». Or, selon Marianne, l'agent en question serait toujours en fonction. 

«Il est vrai que de la part de ceux qui ont l'autorité, des propos racistes, des actes racistes sont absolument inacceptables [...] L'un de mes premiers gestes en tant que ministre de l'Intérieur, ça a été de ne pas garder dans la police nationale un agent qui avait porté un écusson qui rappelait le IIIe Reich, ça me paraissait la moindre des choses », a déclaré Gérald Darmanin devant la commission des lois dans le cadre de son audition sur les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre ont recours à la force.

Or, le cabinet du ministre aurait confirmé à Marianne que ce renvoi ne s'est jamais produit, le CRS étant toujours en fonction. Les services du ministère se seraient contentés de répondre que cette question «relevait des conseils de discipline».

Le policier avait arboré un blason de la 12e division Panzer SS «Hitlerjugend» responsable de crimes de guerre lors de la Seconde Guerre mondiale. Or, le 29 juillet dernier, un article de Marianne rapportait que celui-ci avait récemment été proposé pour une promotion au grade de brigadier-chef. Gérald Darmanin avait alors rétorqué au magazine, sur Twitter, qu'il avait personnellement empêché cette promotion : «Non. Conformément à ce que j’ai demandé au Directeur général de la police nationale, cet agent ne sera pas promu.» Une promotion qui n'a en effet pas eu lieu mais qui n'a pas été suivie d'autres sanctions.

D'après la même source, le CRS en question avait été sanctionné en 2015 pour avoir porté cet emblème de l'Allemagne nazie après un rapport de 2014 qui précisait qu'il s'agissait d'«un très grave manquement du brigadier G. au plan administratif» et d'un acte «contraire aux valeurs de la police». Il avait écopé de 15 jours de suspension.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix