Selon l’inspection académique, Samuel Paty aurait eu «une appréciation inexacte de la laïcité»

Selon l’inspection académique, Samuel Paty aurait eu «une appréciation inexacte de la laïcit黩 Thomas COEX / AFP
Une photo de Samuel Paty sur la mairie de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) (image d'illustration).

Plus d'un mois après l'attentat qui a coûté la vie à Samuel Paty, Le Point révèle des courriels rédigés par le rectorat au professeur dans lesquels l'inspection académique aurait évoqué «une appréciation inexacte de la laïcité et de la neutralité».

Le professeur d'histoire-géographie Samuel Paty a été sauvagement décapité, le 16 octobre 2020, à la sortie du collège du Bois-d'Aulne, dans la commune de Conflans-Sainte-Honorine. Un meurtre commis quelques jours seulement après la diffusion de son nom sur les réseaux sociaux après que certains parents d'élèves lui aient reproché d'avoir montré en classe des caricatures de Mahomet dans un cours d'éducation civique sur la liberté d'expression. 

Cet attentat semble avoir été précédé par une période pour le moins confuse, lors de laquelle le rectorat se serait montré particulièrement sévère à l'endroit de Samuel Paty.

En effet, comme le révèle Le Point ce 20 novembre, simultanément aux plaintes et insultes formulées à son encontre par un parent d'élève, l'académie de Versailles aurait pour sa part regretté de prétendus manquements de la part du professeur d'histoire-géographie.

Cet entretien portera notamment sur les règles de laïcité et de neutralité que ne semble pas maîtriser M. Paty

Le magazine cite notamment un courriel envoyé le 8 octobre à la principale du collège par «un référent laïcité», inspecteur de vie scolaire de l'académie de Versailles, au regard du cours d'éducation civique à l'origine de la polémique.

«Bonjour, Madame la Principale [...] je vous confirme ma présence [...] pour recevoir M. Paty [...]. Cet entretien portera notamment sur les règles de laïcité et de neutralité que ne semble pas maîtriser M. Paty», peut-on notamment lire dans le document cité par Le Point. Un peu plus loin dans son mail, le référent laïcité aurait également estimé que le professeur d'histoire-géo faisait preuve d'«une appréciation inexacte de la laïcité et de la neutralité».

M. Paty a reconnu avoir fait une erreur

Toujours selon Le Point, le même référent laïcité a rendu compte de l'entretien dans un courriel adressé le 9 octobre à sa hiérarchie. L'inspecteur de vie scolaire y aurait notamment écrit que «M. Paty a reconnu avoir fait une erreur», évoquant encore «un manquement [...] non-intentionnel» de la part de l'enseignant.

À chaque instant, tant sur le plan pédagogique que sur le plan personnel de la protection de Samuel Paty, l'institution scolaire a été à ses côtés

En réaction à ces révélations, le rectorat a rédigé une longue réponse au Point, soulignant notamment que le professeur avait lui-même reconnu «une erreur humaine». «L'institution scolaire a été, à chaque instant, en soutien à Samuel Paty», assure par ailleurs le rectorat, insistant sur les conseils prodigués à l'enseignant ainsi que sur l'accompagnement qu'il a pu avoir dans le cadre de ses procédures de plainte. L'institution affirme aussi avoir effectué pas moins de trois signalements auprès de la police au vu des menaces dont faisait l'objet le professeur. «À chaque instant, tant sur le plan pédagogique que sur le plan personnel de la protection de Samuel Paty, l'institution scolaire a été à ses côtés», explique encore le rectorat cité par Le Point.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»