«Remarquable» : un député LREM estime qu'Aya Nakamura participe à réinventer la langue française

«Remarquable» : un député LREM estime qu'Aya Nakamura participe à réinventer la langue française© JOEL SAGET Source: AFP
La chanteuse Aya Nakamura, lors d'une séance photo du 19 novembre 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le député LREM de Saône-et-Loire Rémy Rebeyrotte a encouragé ses pairs à s'inspirer du travail artistique de la chanteuse Aya Nakamura afin de réinventer la langue française. Une intervention qui n'est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux.

«Y'a pas moyen Djadja/J'suis pas ta catin Djadja genre/En Catchana baby tu dead ça» : alors que la commission des Lois de l'Assemblée nationale examinait le 18 novembre la proposition de loi visant à «promouvoir la France des accents» portée par le député LREM de l'Hérault Christophe Euzet, son camarade de Saône-et-Loire, Rémy Rebeyrotte, s'est appuyé sur la production artistique de la chanteuse française d'origine malienne Aya Nakamura afin de défendre sa vision de la réinvention de la langue française.

Face aux anglicismes, nous avons intérêt nous aussi à réinventer en permanence notre langue

«Quand je vois des jeunes comme Aya... Comment s'appelle-t-elle... Nakamura, qui aujourd'hui, par sa chanson, est en train de réinventer un certain nombre d'expressions françaises, ça me paraît remarquable», a salué l'ancien maire d'Autun, se félicitant du fait que l'artiste française la plus écoutée dans le monde ait réussi à «porter au niveau international de nouvelles expressions et évolutions de la langue».

«C'est pour ça d'ailleurs que face aux anglicismes, nous avons intérêt nous aussi à réinventer en permanence notre langue», a encore déclaré le député, dont les propos ne sont pas passés inaperçus sur les réseaux sociaux. Publiée sur Twitter par BFM TV sous la forme d'une courte pastille vidéo, l'intervention de Rémy Rebeyrotte a en effet cumulé plus de 100 000 vues en moins de 24 heures.

Examiné en commission parlementaire le 18 novembre, le projet de loi visant à reconnaître la glottophobie comme source de discrimination se donne entre autres objectifs, ainsi que l'a rapporté le jour-même Ouest France, de rendre possible le dépôt de plaintes sur ce terrain linguistique, notamment dans le cadre de discrimination à l'embauche.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix