Covid-19 : Christian Perronne démis de ses fonctions à la FFMT après avoir critiqué les tests PCR

Covid-19 : Christian Perronne démis de ses fonctions à la FFMT après avoir critiqué les tests PCR© Ludovic MARIN Source: AFP
Un test Covid-19 réalisé à Paris, le 15 octobre 2020.

Le Professeur Christian Perronne a été démis de ses fonctions de Vice-Président et de Président du Conseil scientifique de la FFMT suite à des propos tenus sur Sud Radio concernant notamment les tests PCR et l'utilité du port du masque dans la rue.

Le 19 octobre 2020, la Fédération française contre les maladies vectorielles à tiques (FFMVT) a annoncé dans un communiqué démettre de ses fonctions de Vice-Président de la Fédération et de Président du Conseil scientifique le Professeur Christian Perronne.

La FFMVT justifie sa décision avançant le fait que les «nombreuses occupations récentes du Pr Christian Perronne sur des sujets extérieurs à la FFMVT l’ont rendu largement indisponible au travail effectué par notre Fédération», mais surtout par son «profond désaccord» avec les propos tenus par Christian Perronne sur Sud Radio le 15 octobre 2020.

Le médecin et professeur des universités avait alors mis en cause les tests PCR, affirmant qu'ils produisent une majorité de faux positifs créant ainsi des «millions de faux cas» de Covid-19, en raison selon lui d'un trop grand nombre de cycles d'amplification. Christian Perronne a ainsi déclaré qu'on «ruine la sécu pour des tests qui ne servent à rien», et qui seraient un «jackpot» pour les hôpitaux et les médecins généralistes, qui toucheraient plus d'argent lorsqu'un cas de Covid-19 est détecté. L'auteur de Y a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise ? et soutien du Professeur Didier Raoult s'était également interrogé sur l’utilité du port des masques dans la rue et dans le métro.

Le nombre de patients en réanimation dans l'Hexagone dépasse les 2 000, un record depuis mai selon les chiffres officiels publiés le 19 octobre et 146 personnes sont mortes de suites du Covid-19 ces dernières 24h, portant le nombre total de décès du coronavirus en France à 33 623 depuis le début de l'épidémie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»