Essonne : renversé par une voiture, un policier entre la vie et la mort

- Avec AFP

Essonne : renversé par une voiture, un policier entre la vie et la mort© GEOFFROY VAN DER HASSELT Source: AFP
Entrée du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) attaqué le 10 octobre (image d'illustration).

Un fonctionnaire de police de 40 ans, brigadier de la BAC de nuit, se trouve dans un état grave après avoir été volontairement renversé par une voiture volée à Savigny-sur-Orge (Essonne) lors d'un contrôle.

Un policier a été hospitalisé dans un état grave après avoir été renversé par le conducteur d'une voiture dans la nuit de mardi à mercredi à Savigny-sur-Orge (Essonne), selon les informations de l'AFP.

L'agence précise que les faits se sont déroulés à approximativement 1h30 dans la nuit, lorsqu'un équipage de la Brigade anti-criminalité (BAC) s'est approché pour contrôler une voiture volée, de type Peugeot 3008 selon plusieurs sources.

Le suspect au volant du véhicule a alors redémarré et renversé le fonctionnaire de police, un brigadier âgé de 40 ans. Ce dernier a été hospitalisé avec un «pronostic vital engagé», selon des sources policières citées par l'AFP. L'individu mis en cause a pris la fuite.

Cet événement survient alors que les grandes familles syndicales du secteur viennent de s'entretenir avec Gérald Darmanin le 13 octobre et doivent rencontrer le président de la République le 15 octobre. Les forces de sécurité intérieure ont été durement frappées au cours de l'année par une récurrence de violentes attaques à leur encontre, notamment à Colombes (Hauts-de-Seine) lorsqu'un individu au volant a volontairement percuté deux policiers motocyclistes le 27 avril, puis à Port-Sainte-Marie (Lot-et-Garonne) avec la mort de la gendarme Mélanie Lemée le 4 juillet, également renversée volontairement par un homme refusant de se soumettre à un contrôle routier.

Plus récemment, deux fonctionnaires de police judiciaire ont été blessés par balles et passés à tabac à Herblay (Val d'Oise) le 7 octobre et un commissariat a subi une heure d'assaut au mortier d'artifice à Champigny-sur-Marne dans la nuit du 10 octobre.

Interrogé par l'AFP, le syndicat Alliance Police nationale a dénoncé au près de l'AFP : «Une fois encore un de nos collègues a été sauvagement agressé par un individu qui lui a foncé dessus.» Et de réclamer de la part d'Emmanuel Macron des annonces «concrètes» pour la protection des policiers.

Le ministre de l'Intérieur a assuré le policier blessé de son soutien en déclarant : «Cette nuit, un policier a été violemment percuté par un véhicule en Essonne alors qu’il procédait à un contrôle, dans le cadre de son travail. Il est dans un état grave. Je lui apporte tout mon soutien. Tous les moyens sont mis en œuvre pour retrouver l’auteur en fuite.»

Le syndicat indépendant des commissaires de police (SICP) a pour sa part déploré sur Twitter : «La série noire continue avec notre collègue de l'Essonne entre la vie et la mort ! Tant que leur soif haineuse de la police n’aboutira pas par un mort chez nous, ils ne seront pas rassasiés. A la veille de notre rencontre avec Emmanuel Macron, il y a urgence !»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»