Mathématiques : les élèves français de moins en moins bons, des inégalités de plus en plus fortes

Mathématiques : les élèves français de moins en moins bons, des inégalités de plus en plus fortes© ERIC GAILLARD Source: Reuters
Les écoliers ont de plus en plus de mal avec les mathématiques (image d'illustration).

Les performances en mathématiques des élèves de CM2 sont en baisse en 2019 alors qu’elles étaient restées stables entre 2008 et 2014. L'étude Cedre dévoile aussi des écarts importants entre les performances en fonction du profil social des écoles.

L'étude Cedre, commandée par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance de l'Education nationale et publiée le 30 septembre, tire la sonnette d'alarme sur le niveau des CM2 en mathématiques.

En introduction, le rapport dévoile que «les performances en mathématiques des élèves de CM2 sont en baisse en 2019 alors qu’elles étaient restées stables entre 2008 et 2014». Sur un échantillon d’environ 6 000 élèves avec une évaluation portant en partie sur les programmes publiés en 2015 et mis en application à la rentrée scolaire de 2016, Cedre constate un score moyen qui se dégrade sur 11 ans avec une baisse de 18 points, passant de 250 points en 2008, à 249 points en 2014 et à 232 points en 2019.

De plus en plus d'élèves faibles

Le compte rendu note d'ailleurs que les groupes les plus faibles «voient leurs effectifs augmenter : ils comprennent 54,4 % des élèves en 2019 contre 42,4 % en 2014». Ces enfants ont «une maîtrise fragile, voire de grandes difficultés». D'autre part, «la proportion d’élèves dans les groupes les plus performants diminue : 20,2 % en 2019 contre 29 % en 2014».

La baisse de niveau est particulièrement «significative» dans les écoles du secteur public, particulièrement «dans les écoles publiques relevant de l’éducation prioritaire».

D'après la synthèse, l'étude Cedre observe de fait «des écarts importants des performances selon le profil social des écoles», la baisse n’affectant pas les écoles «accueillant les élèves les plus favorisés socialement». Sans surprise, la note précise que «les différences de niveaux restent très marquées par l’origine sociale des élèves, le score moyen progressant à mesure que le niveau social augmente».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»