La manifestation des restaurateurs et cafetiers à Marseille reçoit de nombreux soutiens politiques

La manifestation des restaurateurs et cafetiers à Marseille reçoit de nombreux soutiens politiques© Nicolas TUCAT Source: AFP
Des propriétaires de bars et de restaurants manifestent devant le tribunal de commerce de Marseille, le 25 septembre 2020.

L'annonce de la fermeture des bars et restaurants de Marseille a provoqué la colère des professionnels qui ont manifesté devant le tribunal de commerce. Une manifestation soutenue par des politiques de droite et gauche.

Un rassemblement de plusieurs centaines d'acteurs économiques locaux s'est tenu, ce 25 septembre au matin, devant le tribunal de commerce de Marseille. Avec le slogan «on reste ouverts», des professionnels du secteur de la restauration ont manifesté contre la fermeture totale des bars et des restaurants pour 15 jours à partir du 26 septembre, annoncée par Olivier Véran afin d'endiguer la propagation du Covid-19. Le ministre est attendu dans la cité phocéenne dans la journée.

En fin de matinée, le président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie des Bouches-du-Rhône, Bernard Marty, a fait savoir considérer qu'«il n'y a aucun décret» et que «les restaurants ne fermeront pas ce soir».

Ce décret imposant la fermeture des bars et restaurants a été accueilli par beaucoup de Marseillais comme une «punition collective». Il a été vivement critiquée tant par le maire de gauche de Marseille, Michèle Rubirola, qui affirme «ne pas avoir été consultée», que par le président Les Républicains de la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier. 

Celui-ci, présent à la manifestation, a par ailleurs annoncé sur Twitter le dépôt en justice d'un référé liberté visant à annuler le décret en question.

De son côté, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a également exprimé son opposition aux mesures gouvernementales, en appelant à ne pas «ajouter de la détresse économique et sociale à la crise sanitaire». Une position partagée par le député européen RN Jordan Bardella. 

Le président de La France insoumise et député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Mélenchon, s'en est quant à lui pris aux «décisions sans alerte, contradictoires et incohérentes» d'Emmanuel Macron.

Une manifestation similaire avait eu lieu la veille dans le XIe arrondissement de Paris, les professionnels de bars et restaurants jetant leur clés au sol pour protester contre la fermeture obligatoire de leurs établissements à partir de 22h.

Le retour des fermetures d'établissements est justifié par le fait que la France ait enregistré 16 096 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un record depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays, selon les données publiées le soir du 24 septembre par Santé publique France.

Les Bouches-du-Rhône - qui sont pour l'heure le seul département, avec la Guadeloupe, à être classé en «zone d'alerte maximale» - présentaient 209 nouveaux cas de Covid-19 pour 100 000 habitants sur la semaine du 14 au 20 septembre, contre une moyenne nationale de 99 pour 100 000. C'est le taux d'incidence le plus élevé de métropole, après le département de Paris (217 pour 100 000), qui n'a été quant à lui classé qu'en «zone d'alerte renforcée».

En réponse au tweet de Michèle Rubirola dans lequel elle fait part de son incompréhension, le ministre de la Santé Olivier Véran a affirmé avoir échangé «dans l’après-midi» avec Renaud Muselier et Benoît Payan, premier adjoint de Marseille qui assure l’intérim de la maire, actuellement en convalescence. Le ministre a également affirmé «mesurer la portée» de ces mesures de fermetures, qui visent selon lui à protéger les Marseillais «alors que tous les indicateurs sanitaires sont très dégradés». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»