Covid-19 : les derniers chiffres battent des records, laissant craindre une deuxième vague

Covid-19 : les derniers chiffres battent des records, laissant craindre une deuxième vague© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Le 18 septembre 2020 dans les rues de Paris.

Cas positifs, admissions en réanimation, décès... Tous les indicateurs traduisent un net regain des contaminations par le Covid-19 en France. 55 départements sont désormais classés «zone de circulation active».

La France a enregistré ce 19 septembre un nouveau record quotidien de contaminations par le coronavirus, avec 13 498 nouveaux cas diagnostiqués en 24 heures. La veille, 13 215 cas avait été signalés par Santé publique France. Depuis le début de l'épidémie, 442 194 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus. 

Le nombre de nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours s'élève par ailleurs à 3 853 contre 3 626 le 18 septembre, et le nombre d'admissions en réanimation à 593 contre 571 la veille. 

31 274 décès depuis le début de l'épidémie

La France a enregistré 26 nouveaux décès en 24 heures, ce qui porte le total des décès à 31 274 depuis le début de l'épidémie en mars dernier. Un chiffre qui ne concerne que les décès survenus à l'hôpital, les données pour les établissements sociaux et médico-sociaux (Ephad) n'étant actualisées que chaque mardi et vendredi.

Santé publique France avait annoncé le 18 septembre 122 décès en milieu hospitalier, avec un rattrapage de données concernant 76 décès jusque-là non intégrés aux bilans.

Olivier Véran admet des difficultés de type «organisationnel»

Lors de son dernier point de situation le 17 septembre 2020, Olivier Véran a admis des difficultés de type «organisationnel» et rappelé que les populations les plus faibles, notamment les résidents en Ephad, demeuraient une source de préoccupation.

Sans détour, le ministre a confié son inquiétude après constaté une accélération de la propagation du virus sur le territoire. 

Le ministre a confirmé que l'évolution taux d'incidence restait préoccupante. Le gouvernement a donc passé le 19 septembre 13 nouveaux départements en « zone de circulation active» du coronavirus : l'Aveyron, le Calvados, le Doubs, l'Eure, le Gers, l'Indre-et-Loire, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Saône-et-Loire, le Tarn, la Vienne et le Territoire de Belfort. On dénombre désormais 55 départements en rouge.

Ce statut permet aux élus de limiter voire d'interdire des rassemblements, de fermer partiellement ou totalement des établissements recevant du public (ERP) non essentiels et de limiter les déplacements dans un territoire.

Une dynamique épidémique défavorable

Comme le rappelle le ministère de la Santé sur son site, «une zone de circulation active du virus se caractérise principalement par un taux d'incidence (nombre de cas pour une période donnée, NDLR) supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable». Ce taux définit en France le seuil d'alerte pour le Covid-19.

Un seuil qui aujourd'hui semble bien dépassé.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»