«Vers l'Elysée» : début d'une marche nationale pour la régularisation des sans-papiers

«Vers l'Elysée» : début d'une marche nationale pour la régularisation des sans-papiers© Alain Jocard Source: AFP
Manifestation pour la régularisation des sans-papiers le 20 juin 2020, à Paris.
Suivez RT France surTelegram

Les collectifs de soutien aux sans-papiers, appuyés par la France insoumise et le NPA, entament une série de manifestations en France ce 19 septembre. Objectif : organiser une grande marche nationale sur Paris le 17 octobre.

Ils comptent marcher «vers l'Elysée». A l'appel de 19 collectifs, appuyés par 200 organisations et avec l'appui de la France insoumise et du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), une nouvelle mobilisation pour la régularisation de tous les sans-papiers entend commencer par des manifestations ce 19 septembre aux quatre coins de la France, avec pour objectif d'atteindre Paris lors d'une grande manifestation le 17 octobre. Une date symbolique qui se réfère à la marche violemment réprimée de manifestants pacifiques qui réclamaient l'indépendance de l'Algérie le 17 octobre 1961, à Paris.

«Nous sommes tous des enfants d’immigrés», scandent les manifestants à Marseille, où ils sont entre 500 et 1 000 personnes à marcher ce 19 septembre, selon un journaliste présent sur place. Les organisateurs espèrent voir fleurir dans les semaines qui viennent des manifestations dans de nombreuses villes, en attendant le 17 octobre.

La France insoumise a multiplié les communications au sujet de cette mobilisation. «La crise du Covid a démontré une fois de plus l’apport au pays des travailleurs et travailleuses "sans-papiers". Ils ont été très nombreux à continuer à assurer leur tâche dans ces métiers indispensables», peut-on notamment lire dans un communiqué publié sur le site de LFI. La France insoumise dit défendre «une politique migratoire rationnelle à la fois humaniste, solidaire, raisonnée et réaliste. Un projet à l’opposé des propos et politiques xénophobes, violentes et antisociales de Macron et de son gouvernement qui ne règlent rien, mais provoquent le désordre».

«Acte 3 des sans-papiers»

Danielle Simonnet, conseillère de Paris, élue du XXe arrondissement et oratrice nationale de la France insoumise, avait posté deux jours plus tôt une photo d'elle avec les organisateurs de cette manifestation. «Elles/ils sont aides à domicile, techniciens de télécom, éboueur, etc., étaient en première ligne pendant le confinement... Soutenons-les !», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Au NPA, on explique que cette «Marche sur l'Elysée» marquera l'acte 3 de la mobilisation des sans-papiers cette année. «L'acte 1» ayant été la manifestation, qui s'est tenue le 30 mai, de milliers de sans-papiers et de soutiens bravant l’interdiction de manifester à Paris et dans plusieurs autres villes, peu après la fin du confinement. Le 20 juin, pour «l'acte 2», selon le NPA, des manifestations avaient également eu lieu dans plusieurs villes de France. Cette mobilisation s'était unie à celle des Gilets jaunes et s'inscrivait dans le cadre des mobilisations Black Lives Matter.

L'acte 3 doit donc démarrer ce 19 septembre et s'étendre sur un mois, avec des départs attendus, selon les organisateurs, de Marseille, de Rennes, de Toulouse, de Lille, de Strasbourg, Montpellier, de Bayonne, de Grenoble, du Havre, pour rejoindre Paris le 17 octobre.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix