Pandémie de Covid-19 en France : de nouvelles restrictions attendues à Lyon et Nice

Pandémie de Covid-19 en France : de nouvelles restrictions attendues à Lyon et Nice© GEOFFROY VAN DER HASSELT Source: AFP
Le ministre français de la Santé s'exprime lors d'une conférence de presse le 17 septembre 2020 à Paris.

Le ministre français de la Santé Olivier Véran a fait savoir, ce jeudi 17 septembre, que de nouvelles restrictions visant à lutter contre la pandémie de Covid-19 étaient attendues à Lyon et Nice.

Selon le ministre de la Santé Olivier Véran, de nouvelles mesures restrictives visant à endiguer la pandémie de coronavirus (Covid-19) sont attendues dans les villes de Lyon et Nice. «Nous avons [...] demandé aux préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes de [...] proposer au gouvernement d'ici samedi [19 septembre] les mesures qui devront être prises pour enrayer la circulation du virus et limiter son impact sur le système sanitaire», a-t-il dit lors d'une conférence de presse ce 17 septembre, selon des propos cités par l'agence Reuters.

A Lille, Toulouse, Rennes, Dijon et Paris, a ajouté le ministre, «les seuils critiques ne sont pas encore atteints mais nous serons extrêmement attentifs à l'évolution de la situation dans ces métropoles».

En outre, «si la situation sanitaire ne s'améliore pas» à Marseille et en Guadeloupe, où des mesures ont déjà été adoptées, «il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes», a prévenu le membre du gouvernement, citant «la possible fermeture des bars» ou «l'interdiction des rassemblements publics».  

Globalement, l'épidémie de coronavirus est «à nouveau très active» en France, selon Olivier Véran. «Nous devons apprendre à vivre avec le virus pour quelques mois encore avec ses phases d'activité [...] et ses périodes d'accalmie», a-t-il dit encore. Il s'agit pour les Français, néanmoins, de conserver leur «vie sociale, économique, culturelle, éducative et citoyenne».

En outre, selon des propos du ministre rapportés par Reuters, si les pouvoirs publics constatent une «accélération de la circulation du virus», sa vitesse de circulation est actuellement moins élevée qu'au plus fort de la crise, en mars-avril dernier.

Le 16 septembre, Santé publique France faisait état de 9 784 nouveaux de cas confirmés en 24 heures et 46 décès dans le même laps de temps.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»