Droit de vote dès 16 ans : des députés vont proposer une loi à l'Assemblée nationale

- Avec AFP

Droit de vote dès 16 ans : des députés vont proposer une loi à l'Assemblée nationale© Christophe PETIT TESSON Source: AFP
Paula Forteza, députée ex-LREM, et dorénavant co-présidente du groupe EDS (image d'illustration).

Les députés d'EDS, petit groupe parlementaire comprenant d'anciens de LREM, ont lancé une pétition pour autoriser le droit de vote dès 16 ans. Une proposition de loi est prévue le 8 octobre.

«Objectif : + 100 000 signatures avant l'examen du texte à l'Assemblée nationale le 8 octobre», a écrit le 10 septembre Paula Forteza, députée ex-LREM, et dorénavant co-présidente du groupe parlementaire Ecologie démocratie solidarité (EDS).

A l'heure où nous écrivons ces lignes, cette pétition vient de dépasser les 1 000 signatures  alors que le groupe EDS entend porter une proposition de loi en ce sens le 8 octobre devant l'Assemblée nationale, dans le cadre d'une «niche» qui lui est réservée. Des organisations de jeunesse et des personnalités comme Yannick Jadot (EELV) ou Jean-Luc Mélenchon (LFI) ont apporté leur soutien à cette proposition. 

D'ici là, EDS entend faire «vivre le débat» et se fixe l'objectif d'atteindre 100 000 signataires pour sa pétition, selon sa co-présidente Paula Forteza. Il faut «faire confiance aux jeunes», a-t-elle réclamé, en insistant sur leur engagement lors des marches pour le climat.

Présentes lors du point de presse, plusieurs organisations de jeunesse, étudiantes ou lycéennes, militent depuis des années pour cette mesure.

La démocratie ne peut plus se faire sans les jeunes

«La démocratie ne peut plus se faire sans les jeunes», alors que la «dette écologique nous impose une charge mentale lourde», a plaidé Mathieu Devlaminck, de l'Union nationale lycéenne, cité par l'AFP.

«Les jeunes n'attendent que ça, qu'on leur donne la parole. Ils descendent dans la rue, se mobilisent, mais sont écartés du débat», a dénoncé de son côté Maryam Pougetoux, responsable du syndicat étudiant Unef.

Selon Paula Forteza, «beaucoup d'études montrent que plus tôt on vote, plus on s'habitue à voter».

Une douzaine de pays dans le monde permettent le droit de vote à 16 ans, sous différentes conditions. C'est notamment le cas de l'Autriche.

En France, Jean-Luc Mélenchon (LFI) avait porté cette proposition lors de la présidentielle de 2017. A l'époque, un porte-parole de François Fillon (LR), Thierry Solère, y était aussi favorable.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»