Macron ironise sur «le Kamasutra» fait par la presse au sujet du terme «ensauvagement»

- Avec AFP

Macron ironise sur «le Kamasutra» fait par la presse au sujet du terme «ensauvagement»© Jeff Pachoud/Pool Source: AFP
Emmanuel Macron en visite à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) le 8 septembre 2020.

Emmanuel Macron est revenu sur la polémique concernant le terme «ensauvagement» qui oppose Gérald Darmanin et Eric Dupont-Moretti. Le président de la République a ironisé sur «le Kamasutra» fait par la presse sur le sujet.

Le chef de l'Etat, en visite à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), s'est de nouveau refusé le 8 septembre à commenter l'emploi du mot «ensauvagement» pour qualifier l'insécurité, qui divise son camp. Il a aussi critiqué la presse pour avoir «fait le Kamasutra de l'ensauvagement depuis 15 jours» rapporte l'AFP.

«J'ai déjà répondu dix fois à ce truc-là. Ce qui m'importe ce sont les actes, pas les mots [...]. Prévenir, arrêter, sanctionner, corriger et donc répondre à la réalité», a rétorqué le chef de l'Etat, interrogé par des journalistes sur le mot «ensauvagement», martelé par son ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et critiqué par le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.

«Ce qui m'importe, c'est le réel !» 

«Avec les commentaires, vous avez fait le Kamasutra de l'ensauvagement, depuis 15 jours, tous ensemble. Donc je vous laisse à votre Kamasutra. Ce qui m'importe, c'est le réel ! Demandez aux gens ! Les gens, ils n'en ont rien à faire. Ils veulent qu'on règle leurs problèmes. Et nous, on est là pour régler leurs problèmes», a poursuivi le président.

Il s'exprimait en marge d'une matinée consacrée à promouvoir l'égalité à la formation et à l'emploi pour les jeunes de quartiers défavorisés. Gérald Darmanin, qui revendique un parler-vrai, a plusieurs fois utilisé ce terme, qui rappelle celui des «sauvageons» de Jean-Pierre Chevènement il y a près de vingt ans ou celui de «voyous», quand Nicolas Sarkozy évoquait «cette bande de racailles» en 2005 à Argenteuil (Val-d'Oise). Critique, Eric Dupond-Moretti a pour sa part estimé que «l'ensauvagement, [était] un mot qui [...] développe le sentiment d'insécurité».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»