Royaume-Uni : plusieurs personnes poignardées à Birmingham, un mort et deux blessés graves

- Avec AFP

Royaume-Uni : plusieurs personnes poignardées à Birmingham, un mort et deux blessés graves© Paul ELLIS Source: AFP
Un policier devant un bâtiment résidentiel à Birmingham en mars 2017 (image d'illustration).

Plusieurs personnes ont été poignardées dans la nuit du 5 au 6 septembre à Birmingham, selon la police, qui a fait état pour le moment d'un mort et deux blessés graves. Elle juge qu'il est trop tôt pour «spéculer» sur les causes du drame.

Plusieurs personnes ont été poignardées dans la soirée du samedi 5 au dimanche 6 septembre à Birmingham, deuxième ville d'Angleterre située au centre du pays. 

La police a évoqué un «incident majeur» et, à la mi-journée du 6 septembre, a fait état d'un mort et de sept blessés, dont deux grièvement. Elle a également fait savoir qu'un suspect était recherché.

Dans un communiqué publié dans la matinée, les forces de l'ordre ont indiqué avoir été appelées à 00h30 (heure locale) pour une personne poignardée dans le centre-ville, avant d'être informées que d'autres faits similaires étaient survenus peu après.

«Nous sommes toujours à l’œuvre pour établir ce qui s'est passé, ce qui pourrait prendre du temps avant que nous soyons en position de confirmer quoi que ce soit», a ajouté la police des West Middlands, soulignant qu'«à ce stade, il ne serait pas approprié de spéculer sur les causes» de ces faits.

A la mi-journée, l'un des responsables de la police, Steve Graham, a déclaré que, selon les premiers éléments de l'enquête ouverte pour meurtre, rien ne permettait de retenir à ce stade une hypothèse «terroriste» ou celle d'un crime haineux, pas plus que celle d'un conflit entre gangs.

Un dispositif de sécurité a été mis en place, incluant des fermetures de routes, ajoute la police qui a appelé la population à rester «calme, mais vigilante» et à éviter la zone.

Le 20 juin dernier, trois personnes avaient été tuées au couteau dans un parc à Reading, à l'ouest de Londres. L'enquête a été confiée à la police antiterroriste. Le suspect, Khairi Saadallah, un réfugié libyen de 25 ans souffrant de problèmes mentaux à cause de la guerre civile en Libye, selon sa famille, a été inculpé pour trois meurtres et trois tentatives de meurtres. Six jours plus tard, un homme avait poignardé et blessé six personnes dans un hôtel hébergeant des réfugiés à Glasgow en Ecosse – le caractère terroriste de l'attaque a été écarté depuis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»