Le maire d'un petit village de Gironde molesté pour avoir voulu faire respecter la loi

- Avec AFP

Le maire d'un petit village de Gironde molesté pour avoir voulu faire respecter la loi© Kenzo Tribouillard Source: AFP
Un fourgon de la gendarmerie, le 28 juillet 2011, à Rennes (image d'illustration).

L'édile de Saint-Philippe d'Aiguille a été agressé dans sa commune le 4 août, par un individu «fortement alcoolisé», alors que l'élu protestait contre du tapage nocturne. Il a déposé plainte à la gendarmerie.

Le maire d'un petit village de Gironde a été agressé et frappé, dans la soirée du 4 août, par un individu dans sa commune de Saint-Philippe d'Aiguille après avoir protesté contre du tapage nocturne, rapporte l'AFP le 5 août, citant la préfecture.

Philippe Becheau, maire de cette commune de quelque 400 habitants à l'est de Libourne, avait été alerté vers 22h30 par des voisins se plaignant du bruit causé par un groupe de personnes écoutant de la musique trop forte sur la place du village.

L'édile, après avoir décliné sa qualité de maire, avait demandé au groupe de baisser le volume, ce qu'ils ont fait. Mais comme il repartait, un homme, «a priori fortement alcoolisé», a porté des coups contre le premier magistrat.

Le groupe s'est ensuite enfui.

Philippe Becheau, qui a été examiné par un médecin, se trouvait le 5 août au matin chez les gendarmes pour porter plainte.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a condamné «avec la plus grande fermeté ces violences contre un élu de la République. Agresser un maire, c'est s'attaquer à la République».

Le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio, a également condamné l'agression et adressé son «entier soutien républicain et personnel au maire».

Il y a quelques jours dans l'Isère, le 27 juillet, le maire de Miribel-Les-Echelles, Williams Dufour, avait été agressé par un groupe de «jeunes» et s'était alors vu prescrire sept jours d'ITT (incapacité temporaire de travail).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»