Val-d'Oise : un père de famille tabassé par quatre individus à coups de bâton devant ses enfants

Val-d'Oise : un père de famille tabassé par quatre individus à coups de bâton devant ses enfants© CLEMENT MAHOUDEAU Source: AFP
Vidéo
Des policiers à Marseille, dans le sud de la France, le 12 juin 2020 (image d'illustration).

Un homme de 44 ans a été agressé par quatre individus dans une laverie située dans un quartier populaire de Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise), après avoir, selon lui, demandé à l'un d'entre eux de porter un masque. Il a été hospitalisé.

A Soisy-sous-Montmorency (Val-d'Oise), un client d'une laverie automatique a été passé à tabac le 3 août à coups de bâton ainsi qu'à mains nues par quatre personnes. Cette agression serait survenue, selon la victime, après qu'il a demandé à l'un de ses agresseurs de respecter la consigne du port du masque, obligatoire dans les lieux clos, pour limiter la propagation du Covid-19.

Une scène, présentée sur les réseaux sociaux comme celle de l'altercation, a été filmée par une caméra de surveillance. On y voit plusieurs hommes, dont deux armés, entrer dans la boutique avant d'asséner plusieurs coups à la victime, qui s'écroule au sol.

ATTENTION LES IMAGES SUIVANTES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE

La victime de cette expédition punitive a déposé plainte le jour même pour «violences aggravées suivies d'incapacité n'excédant pas huit jours» et une incapacité totale de six jours lui a été délivrée, selon Le Parisien.

Réagissant à la scène sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a évoqué des «images insuportables». «La police nationale est mobilisée pour arrêter les auteurs de ces faits odieux», a-t-il ajouté.

Des enfants «choqués»

«J'étais en train de plier mes vêtements pour les mettre dans un sac. J’ai demandé au monsieur de porter le masque. C’est écrit que c’est obligatoire et c’est la loi», a expliqué à l'AFP l'homme de 44 ans, qui était accompagné de ses deux enfants de cinq et sept ans.

«Il m'a dit "je fais ce que je veux"», a-t-il poursuivi au sujet de l'un de ses agresseurs, précisant avoir réitéré cette demande compte tenu de la configuration des lieux.

Après une altercation verbale houleuse, le jeune homme non masqué serait sorti de la laverie avant de revenir accompagné de renforts, selon le plaignant.

Transporté à l'hôpital d'Eaubonne, le père de famille souffrirait d'un traumatisme crânien avec une plaie, de contusions et de douleurs lombaires, selon le rapport médical consulté par l'AFP. 

«J'ai eu six points de suture derrière le crâne, juste au-dessus de ma nuque. S'ils touchaient ma nuque c'était fini, à deux centimètres près c'était la morgue. Mais attendez... pour un masque ?», s'est indigné la victime, dont les enfants sont, selon lui, «choqués».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»