Extension de la PMA : critiquée à droite, la loi bioéthique a été adoptée à l'Assemblée nationale

Extension de la PMA : critiquée à droite, la loi bioéthique a été adoptée à l'Assemblée nationale© GONZALO FUENTES / POOL Source: AFP
L'Assemblée nationale (image d'illustration).

La centaine de députés présents a voté en deuxième lecture l'adoption du projet de loi bioéthique, en dépit de l'opposition de la droite qui dénonce la création «d'enfants sans pères». Le texte doit encore passer au Sénat, probablement début 2021.

C'est au cœur de l'été et après d'âpres – mais express – débats que s'est jouée une étape décisive de l'une des grandes réformes sociétales du quinquennat d'Emmanuel Macron : dans la nuit du 31 juillet, l'Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi bioéthique et sa mesure phare, à savoir l'ouverture de la PMA à toutes les femmes – ou «PMA sans père», comme l'appelle ses contempteurs.

Examiné depuis le 27 juillet, le texte a été voté sur les bancs clairsemés de l'hémicycle par 60 voix contre 37 et quatre abstentions, sous des applaudissements de la majorité. Il doit encore repasser devant le Sénat, peut-être pas avant janvier 2021, avant que les parlementaires des deux chambres ne tentent de trouver une version de compromis.

Le chef de l'Etat s'est félicité de ce résultat dans un message sur Twitter, saluant «l'engagement des parlementaires, des membres du gouvernement et du comité consultatif national d'éthique [qui] ont permis l'adoption d'un texte d'équilibre dans un débat apaisé».

Même son de cloche du côté du Premier ministre Jean Castex, selon qui le texte est issu «du dialogue sincère engagé entre l'exécutif, le Parlement et la société» et représente une «avancée pour les familles, les patients, la recherche».

Création «d'enfants sans pères»

A droite en revanche, le texte a été largement critiqué, les députés LR estimant qu'il ouvrait la voix à la création «d'enfants sans pères» et y voyant «une étape de plus vers la GPA», la gestation pour autrui. La députée Annie Genevard (LR) s'est quant à elle désolée que l'Assemblée ait validé «les embryons chimériques», jugeant qu'il s'agissait là d'un «grave manquement à l’éthique».

En guise d'ultime coup de pression, la Manif pour tous a de son côté lâché deux bouquets de ballons devant le Palais Bourbon portant l'inscription «Stop PMA». Dans la nuit, le collectif a publié un communiqué fustigeant le vote «en catimini» de ce texte et a assuré que sa détermination restait intacte pour le contester.

A l'inverse, pour la présidente de l'association LGBT GayLib et membre du mouvement radical Catherine Michaud, ce texte est une «avancée historique pour les droits et la liberté des femmes». A ses yeux, la loi n'est toutefois «pas achevée», puisque les «personnes trans' ont été écartées de la PMA».

Outre la mesure emblématique de l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires, ce projet de loi prévoit une délicate réforme de la filiation et de l'accès aux origines et aborde nombre de sujets complexes comme l'autoconservation des ovocytes ou la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»