Hommage au père Hamel : Gérald Darmanin traité de «violeur» par des militants, des arrestations

- Avec AFP

Hommage au père Hamel : Gérald Darmanin traité de «violeur» par des militants, des arrestations© POOL Source: Reuters
Gérald Darmanin à Chambord le 22 juillet (image d'illustration).

Le ministre de l'Intérieur a été invectivé par des opposants sur le parvis de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray lors de l'hommage au père Hamel, assassiné quatre ans plus tôt. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Gérald Darmanin a été traité de «sale violeur» pendant les hommages au père Hamel, assassiné il y a quatre ans dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Selon la préfecture, onze personnes ont été interpellées dans la foulée. 

Sale violeur ! Darmanin, violeur ! Sale violeur !

«Sale violeur ! Darmanin, violeur ! Sale violeur !», ont selon l'AFP proféré un ou plusieurs individus alors que le ministre de l'Intérieur était au pupitre pour prononcer un discours d'hommage, à l'extérieur de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Les images postées sur les réseaux sociaux par plusieurs journalistes présents sur place montrent que ces derniers ont rapidement été exclus du périmètre. Les personnes qui «ont interpellé le ministre ont été exfiltrées», a confirmé la préfecture de Seine-Maritime. 

Onze interpellations

«Onze personnes ont été interpellées et auditionnées, quatre sont en garde à vue pour outrage, et toutes sont verbalisées pour manifestation interdite», a précisé la préfecture.

Selon cette dernière, «même s'il y avait une interdiction de manifester, le secteur était ouvert au public». 

Les personnes interpellées sont «connues pour leur appartenance à la mouvance Gilets jaunes et ultra-gauche», et les mots proférés ne sont pas le fait de féministes, selon la même source.

La préfecture a jugé «scandaleuse» une telle initiative lors d'une cérémonie de recueillement.

Depuis sa nomination à l'Intérieur, Gérald Darmanin doit faire face à une polémique et à des manifestations récurrentes en raison d'une accusation de viol. Le gouvernement et la majorité le soutiennent cependant toujours en bloc. 

«Mettre à mort un prêtre [...] c’est tenter d’assassiner une partie de l’âme nationale», a notamment déclaré Gérald Darmanin lors de son hommage. Son assassinat «n’a pas touché que les chrétiens. Il a touché toute la France en son cœur et en son esprit», a-t-il poursuivi. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»