Affaire Mila : l'adolescente aurait reçu 30 000 menaces de morts, selon son avocat

Affaire Mila : l'adolescente aurait reçu 30 000 menaces de morts, selon son avocat© Capture d'écran Twitter
Mila est victime de multiples menaces depuis six mois (image d'illustration).

Lynchée sur les réseaux sociaux pour sa critique virulente de l'islam, l'adolescente Mila aurait reçu depuis janvier, d'après son avocat, des milliers de messages d'insultes et de menaces d'égorgement, de viol et de mort.

Le 9 juillet sur La Chaîne Parlementaire, l'avocat de Mila, Richard Malka est revenu sur les 30 000 menaces de mort que l'adolescente de 16 ans aurait reçu pour avoir violemment critiqué en janvier 2020 les religions sur les réseaux sociaux, en particulier l'islam.

Richard Malka s'est notamment dit préoccupé par la violence de ces menaces : «Ce n'est pas je vais te tuer [mais] je vais t'égorger, je vais te sortir tes tripes, je vais te les faire manger puis je te violerai ensuite, au nom du prophète.» «Quand [on] atteint ce niveau-là, vous comprenez bien que ce n'est pas la justice [...] [ni] la police qui peut qui peut résoudre la chose», ajoute l'avocat qui considère qu'il est évidemment «impossible [de] créer 12 tribunaux pour juger du cas Mila».

«Il y a une violence qui est incroyable et qui s'aggrave», constate-t-il ainsi.

En juin dernier, les parents de Mila alertaient les pouvoirs publics et la presse quant à la déscolarisation de leur fille. Mila n'a en effet pu trouver aucun établissement public pour l'accueillir, ceux-ci se disant «dans l'impossibilité d'assurer sa sécurité» et a été placée dans un internat en attendant.

Mila est la cible de menaces de mort et d'insultes après avoir, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux en janvier, virulemment critiqué l'islam, en réaction à des insultes et menaces reçues en raison de son orientation sexuelle de la part d'internautes. «Je déteste la religion, le Coran est une religion de haine, il n'y a que de la haine là-dedans. L'islam c'est de la merde. [...] Votre Dieu, je lui mets un doigt dans le t*** du ***», avait-elle notamment déclaré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»