Macron : «La République n'effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire»

Macron : «La République n'effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire»© JOEL SAGET Source: AFP
Statue de Colbert, trônant devant l'Assemblée nationale à Paris (image d'illustration).

Le président a condamné le communautarisme lors de son allocution télévisée tout en se positionnant contre le déboulonnage de statues voulu par certains militants antiracistes. Il a par ailleurs appelé à l'unité autour du «patriotisme républicain».

Le président de la République s'est livré à une mise au point lors de son allocution télévisée du 14 juin concernant les polémiques soulevées par les récentes manifestations antiracistes et contre les violences policières en France. Un mouvement qui s'inscrit dans le sillage du mouvement américain en corollaire à la mort de George Floyd. 

«La République n'effacera aucune trace ni aucun nom de son histoire, elle n'oubliera aucune des ses œuvres, elle ne déboulonnera pas de statues. Nous devons plutôt lucidement regarder ensemble toute notre histoire, toutes nos mémoires», a-t-il affirmé. 

En se positionnant dans le giron de la remise en question de personnages historiques de pays occidentaux, des militants français souhaitaient faire déboulonner des statues de personnages accusés d'être associés au racisme, à la colonisation ou à l'esclavage. Dans leur viseur, notamment : Colbert qui fut à l'initiative du Code noir en 1685.

L'ancien Premier ministre et actuel président de la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, Jean-Marc Ayrault, s'était prononcé pour que l'on rebaptise une salle Colbert de l'Assemblée nationale ainsi qu'un bâtiment de Bercy portant le nom du ministre qui officiait sous Louis XIV. 

Le «communautarisme» et les «séparatistes» condamnés 

Le président a par ailleurs assuré dans son discours que les autorités seront «intraitables face au racisme à l'antisémitisme et aux discriminations», et que de nouvelles dispositions allaient être prises en ce sens. «Mais ce combat noble est dévoyé lorsqu'il se transforme en communautarisme, en réécriture haineuse ou fausse du passé. Ce combat est inacceptable lorsqu'il est récupéré par les séparatistes», a-t-il ajouté. 

Ce combat est inacceptable lorsqu'il est récupéré par les séparatistes

«Nous sommes une nation où chacun quelles que soient ses origines, sa religion, doit trouver sa place», a en outre déclaré Emmanuel Macron qui a souhaité voir les citoyens unis autour du «patriotisme républicain». 

Le président a également réaffirmé son soutien aux forces de l'ordres, mises en cause par une série de manifestations en France : «Sans ordre républicain, il n'y a ni sécurité ni liberté. Cet ordre, ce sont les policiers et les gendarmes sur notre sol qui l'assurent [...] C'est pourquoi, il mérite le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la nation», a-t-il affirmé.  

Cette déclaration intervient après une série de manifestations de policiers, excédés par les accusations de racisme et de violence portées à leur encontre, et reprochant au ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, son manque de soutien. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»