Santé : manifestation de soignants qui réclament plus de moyens pour l'hôpital public

Santé : manifestation de soignants qui réclament plus de moyens pour l'hôpital public© Ludovic Marin Source: AFP
Des soignants manifestent à l'entrée de l'hôpital Georges Pompidou le 9 juin 2020 à Paris, pour réclamer davantage de fonds pour les hôpitaux publics.

A l'appel de la CGT, plusieurs rassemblements ont eu lieu devant les hôpitaux afin de demander plus de moyens pour l'hôpital public. Les équipes de RT France se sont rendues sur place afin d'interroger les soignants comme les représentants syndicaux.

Les «mardis de la colère» se poursuivent. A l'appel de la CGT, plusieurs rassemblements ont eu lieu le 9 juin devant des hôpitaux. Le Ségur de la santé − censé aboutir d'ici mi-juillet − a débuté le 25 mai dernier, mais cette initiative du gouvernement peine à convaincre les personnels hospitaliers et certains syndicats ne souhaitent d'ailleurs plus y participer.  

Plusieurs soignants se sont ainsi rassemblés devant l'hôpital Georges-Pompidou à Paris afin de faire entendre leurs revendications en pleine crise sanitaire. Ils réclament plus de moyens pour l'hôpital public. Les équipes de RT France sont allées à la rencontre des manifestants.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était également présent à ce rassemblement. Il explique qu'«on est là pour rappeler tout ce qu'a dit Monsieur Macron et différents ministres du gouvernement pendant le confinement [...] et lui rappeler que les paroles c'est bien mais les actes c'est mieux. A part une médaille, il n'y a pas grand chose d'annoncé y compris au niveau du Ségur qui a débuté maintenant depuis quinze jours».

Interrogée, Véronique Barre, cadre de santé et déléguée CGT souhaite que le gouvernement fasse des propositions concrètes. «L'hôpital s'est réformé pendant 40 ans et plus il se réforme et plus on perd de pouvoir d'achat [...] Tout le monde est mieux payé que nous. C'est hallucinant. [...] Les médailles ce n’est pas notre truc. La reconnaissance du 14 juillet on n’en a rien à faire.»

En première ligne durant la crise du Covid-19, les soignants réclament plus de considération mais surtout des moyens. «On a manqué de masques, de respirateurs, des médicaments les plus urgents. [...] Mais on n’a pas manqué de courage. On n’a pas manqué de volonté. On n'a pas manqué de professionnalisme», clame une soignante.

Selon l'AFP, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a d'ailleurs rappelé le 7 juin dans la soirée que les citoyens auraient une «occasion» de manifester leur soutien aux personnels soignants mobilisés contre le coronavirus en descendant dans la rue le 16 juin pour obliger l'exécutif à prendre «en compte l'ensemble de leurs revendications».

Les soignants réclament notamment une «revalorisation générale des salaires», un «plan de recrutement», un «plan de formation» et «l'arrêt de toutes les fermetures d'établissements, de services et de lits».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»