George Floyd: deux appels à manifester interdits à Paris, Sibeth Ndiaye opposée à tout rassemblement

- Avec AFP

George Floyd: deux appels à manifester interdits à Paris, Sibeth Ndiaye opposée à tout rassemblement© Christophe Ena Source: AFP
Sibeth Ndiaye au sortir du palais présidentiel à Paris le 3 juin 2020 (image d'illustration).

Après la mort de George Floyd aux Etats-Unis, le 25 mai, deux appels à manifester le 6 juin devant l'ambassade américaine ont été interdits à Paris. Sibeth Ndiaye s'est dit opposée à tout rassemblement sur la voie publique pour raisons sanitaires.

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a jugé ce 5 juin que les nouvelles manifestations non autorisées contre les violences policières annoncées pour le 6 juin en France «ne devraient pas se tenir» en raison de la situation sanitaire : «Il faut que ces gens qui ont envie de manifester trouvent une autre manière d'exprimer ce besoin-là parce qu'il faut, quand même, ne pas oublier la situation sanitaire», a-t-elle souligné au micro de Sud Radio.

«Si on a interdit les rassemblements de plus de 5 000 personnes dans toute la France et sur la voie publique les rassemblements de plus de 10 personnes, c'est qu'il y a bien une raison», a-t-elle ajouté, alors qu'une manifestation non autorisée a rassemblé le 3 juin à Paris au moins 20 000 personnes à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré.

Deux appels à des rassemblements statiques interdits à Paris

Plusieurs rassemblements sont prévus le 6 juin dans différentes villes de France et notamment au Champ-de-Mars à Paris à 17h, ainsi qu'on peut le constater sur les réseaux sociaux.

Deux appels à manifester à Paris devant l'ambassade des Etats-Unis ont par ailleurs été interdits par la préfecture de police de Paris qui a communiqué à cet égard sur Twitter et sur son site internet.

La préfecture de police a ainsi déclaré : «Deux projets de rassemblements statiques devant l’Ambassade des Etats-Unis ont été déclarés pour le samedi 6 juin 2020. Ces rassemblements, susceptibles de rallier de nombreuses personnes, ne sont pas autorisés par le décret du 31 mai 2020 relatif à l’état d’urgence sanitaire qui proscrit tout rassemblement, dans l’espace public, de plus de dix personnes. Outre les troubles à l’ordre public que ces rassemblements peuvent générer, à l’instar des incidents et violences commis lors de celui du 2 juin dernier, les risques sanitaires qu’ils pourraient provoquer restent importants. C’est pourquoi, Didier Lallement, préfet de Police, a pris ce jour un arrêté interdisant ces manifestations.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»