Montigny-les-Cormeilles : heurts et tirs de mortiers d'artifice après la mort d'un jeune à mini-moto

- Avec AFP

Montigny-les-Cormeilles : heurts et tirs de mortiers d'artifice après la mort d'un jeune à mini-moto© SEBASTIEN SALOM GOMIS Source: AFP
Vidéo
Des CRS le 4 juillet 2018 dans le quartier Breil de Nantes (image d'illustration).

Après la mort le 27 mai d'un jeune homme de 18 ans à mini-moto renversé par un train, des heurts ont éclaté entre des locaux et la police à Montigny-les-Cormeilles (Val-d'Oise). Des projectiles ont été lancés contre des bâtiments publics de la ville.

Un jeune homme de 18 ans est mort le 27 mai au soir percuté par un train alors qu'il traversait la voie sur une mini-moto à Montigny-les-Cormeilles, dans le Val-d'Oise, où des heurts ont éclaté plus tard avec les forces de l'ordre, selon des sources policières contactées par l'AFP.

Le jeune homme est décédé peu avant 19h, d'après l'une de ces sources. Il est mort sur le coup, percuté par un train de la ligne H du Transilien, alors qu'il venait de traverser un petit passage piéton sur les voies. Le trafic a été interrompu et les 300 passagers du train ont été évacués, toujours selon cette source.

Huit interpellations après des affrontements avec la police

«Aucun équipage de police nationale n'était à proximité», a précisé à l'AFP, le directeur adjoint de la sécurité publique du Val-d'Oise, alors que des rumeurs, notamment sur les réseaux sociaux, évoquaient une implication de la police.

Après ce décès, des échauffourées ont éclaté aux alentours de 23h à Montigny-les-Cormeilles, Taverny et Ermont. Les heurts ont duré jusqu'à 4h du matin, d'après la source policière. Huit personnes, âgées de 16 à 32 ans, ont été interpellées à Montigny-les-Cormeilles pour «participation à un attroupement armé», a-t-elle ajouté.

«Ils ont tué le petit Kémil [le prénom du jeune homme décédé]», «Ils ont encore percuté un petit en bécane et ils l'ont tué ces fils de pute», est-il possible d'entendre sur quelques-unes des nombreuses vidéos à ce sujet diffusées sur Twitter.

Des projectiles et des mortiers d'artifice ont été lancés sur les policiers. Huit caméras de vidéo-surveillance ont été dégradées et des poubelles ont été incendiées à Montigny-les-Cormeilles. Les vitres de la mairie, des locaux de la police municipale et du poste de police de cette commune ont également été touchées par les projectiles, d'après la police.

«C'est la guerre !», «On va vous niquer !» et «Pour Kémil !», peut-on entendre dans ces vidéos témoignant les affrontements entre locaux et les policiers.

La semaine dernière, Sabri, 18 ans, est mort dans un accident de moto à Argenteuil à proximité d'une voiture de police. Plusieurs nuits d'échauffourées avec les forces de l'ordre ont eu lieu après son décès. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»