La justice ordonne l'expulsion de Dieudonné du théâtre de la Main d'or

Le théâtre de la Main d'Or, Paris© Benoit Tessier Source: Reuters
Le théâtre de la Main d'Or, Paris

Les propriétaires du théâtre de la Main d'Or ont finalement eu gain de cause. La justice a validé, ce mardi, après des mois de bras de fer, l'expulsion du polémiste Dieudonné de ce théâtre qu'il occupe depuis maintenant quinze ans.

Son avocat, Me Danglehant, a annoncé qu'il allait faire appel de cette décision. Selon le jugement consulté par l'AFP, Le tribunal de grande instance de Paris «ordonne, à défaut de restitution volontaire des lieux, l'expulsion de la société Bonnie Productions et de tout occupant de son chef, notamment la société Les Productions de la Plume (Ndlr: la société de Dieudonné), des lieux».

Les propriétaires du théâtre de la Main d'Or demandaient depuis de longs mois l'expulsion de Dieudonné, affirmant que le «bail interdit la sous-location» et qu'il n'y avait «pas eu d'assurance pendant deux ans, une faute gravissime dans un théâtre». Dans les faits, selon les propriétaires du théâtre, le bail en cours est au nom de la société Bonnie Productions, mais l'exploitation relève des Productions de la Plume, la société de Dieudonné.

Le polémiste, condamné à plusieurs reprises pour diffamation, injure et et provocation à la haine et à la discrimination raciale avait, lui, estimé, par la voix de son avocat que cette procédure était infondée et uniquement destinée à «faire expulser Dieudonné», alors que les propriétaires n'ont «jamais refusé que Les production de la Plume paie le loyer, 13.000 euros par mois».

En savoir plus: Sur le point d'emménager, Dieudonné est expulsé de son nouveau théâtre

Suite à cette expulsion, Dieudonné se retrouve sans théâtre pour se produire. En effet, il vient d'être expulsé d'une autre salle de spectacle, à Saint-Denis, après que le propriétaire a dénoncé le bail une semaine après la signature. Dieudonné avait en effet loué cette nouvelle salle par l'intermédiaire de sa femme, propriétaire de sa société. Au bout d'une semaine, les propriétaires de ce lieu ont finalement découvert la supercherie «avec horreur et stupéfaction» et ont fait expulser le polémiste, refusant «de favoriser une entreprise de spectacles qui sème la haine».

Dieudonné a finalement assigné en référé le propriétaire de cette salle, demandant la «restitution des lieux et leur remise en état». Une audience devrait avoir lieu en au tribunal de Bobigny le 2 octobre prochain.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales